Sur la trace des terrains dévolus aux projets de grande voirie : LE PLATEAU ENGELAND

Article paru dans La Lettre aux Habitants n°77, septembre 2013

Après son passage à travers le Kriekenput, le Ring devait passer derrière le cimetière du
Verrewinkel et détruire le vallon du Kinsenbeek et le
Tettenken Elst, en mordant sur le plateau Engeland.

Les terrains du plateau Engeland, censés donc border
la future autoroute, furent acquis dans les années
1960 par une société bancaire englobée aujourd’hui
dans ING qui mit fin aux activités paysannes en donnant
leur renom aux petits fermiers. Le paysage campagnard
eut dès lors vite fait de se transformer en
zone semi-sauvage et boisée. Suite à l’abandon du
projet autoroutier, la Commune avait suggéré que
cette zone reste de couleur blanche ce qui veut
dire « en réserve ». Le propriétaire privé, très influent,
fit finalement en sorte que seul son terrain
soit affecté au logement tandis que le pourtour acquérait
le statut de réserve naturelle (zone Natura
2000).

style='float:left;'>

vers l’article suivant : Le Kauwberg
retour article de tête

1er septembre 2013