COURRIER DES LECTEURS

Monsieur le Bourgmestre, Monsieur l’Echevin, Je n’arrive pas à comprendre les raisons qui ont poussé l’autorité communale, d’accepter que les travaux réalisés chaussée d’Alsemberg (voirie régionale) et chaussée de Saint-Job (voirie régionale fermée des 2 côtés à certains moments !) soient exécutés en même temps. Les embouteillages sont sans fin alors que vous n’avez pas au minimum exigé de la STIB des moyens de transport public adéquats pour les habitants du SO de la commune.

Vous avez aussi décidé d’organiser le paiement du parking ou l’utilisation du disque bleu partout autour des voiries sur lesquelles circulent les tramways, ce qui a pour conséquence encore plus d’embouteillage et surtout plus de pollution puisqu’il faut se déplacer plus loin pour rejoindre un arrêt de tram et parquer son véhicule sans risquer une sanction de 25€. Pour aller travailler bénévolement au service de personnes dont les revenus sont au maximum ceux du logement social, j’ai d’abord besoin de 20 à 25 minutes dans ma voiture afin de rejoindre le tram 92 qui me conduit là où je dois être.

Le bus temporaire 52 constitue une réponse inadéquate car il encombre les petites rues qu’il traverse sans transporter beaucoup de passagers (il est quasi vide, son horaire et le trajet sont erratiques). D’autre part, faire rouler les larges bus 60 sur le Dieweg constitue un grand danger, ils prennent trop de place alors que les parents des trois institutions scolaires situées au Dieweg conduisent et cherchent leurs jeunes enfants. L’air y est quasi irrespirable aux heures de pointe et les trajets compliqués à quasi tout moment. Bref, vous et vos services avez contribué et/ou créé une situation particulièrement périlleuse et hasardeuse dans l’artère qui remplace à la fois la chaussée d’Alsemberg et la chaussée de Saint-Job.

D’autre part, pas plus tard que tout à l’heure, j’ai conduit une de mes voisines âgée de 77 ans au centre d’Uccle car elle est incapable après une chute d’aller chercher le Tbus 51, rue Égide van Ophem, à deux arrêts (le double de la distance du trajet qui nous conduit à l’arrêt Engeland) de notre chemin. Et cette situation, comme j’ai déjà eu l’occasion de vous le dire, a débuté le 3 juillet 2017 et pourrait peut-être ne prendre fin qu’au mois de mai ou au mois de juin 2018.

Il est grand temps de réaliser que la diminution du nombre de voitures ne deviendra pas effective tant que l’offre des transports en commun ne répondra pas aux besoins de la population qui habite ou traverse la commune même quand la circulation est compliquée. Et c’est le cas du quartier où j’habite depuis bientôt 30 ans.

Enfin, tous ces travaux entrepris au même moment, ont pour conséquence la fermeture de plusieurs commerces au détriment de l’emploi de travailleurs indépendants et de travailleurs salariés. Les clients (ucclois) sont aussi pénalisés. Le nombre d’emplacements commerciaux à louer n’a jamais été aussi important. Même si la matière des baux ne relève pas de la compétence des communes, il était possible de prévoir des mesures de concertation préalable pour limiter les conséquences dommageables aux activités professionnelles et de proposer des mesures provisoires pour assister les commerçants concernés, actifs à Uccle (70€ par jour pour un commerce fermé ne remplace pas le revenu du travail). D’autant plus que les nouveaux commerces de moindre qualité qui décident de s’y installer, amoindrissent à la fois la qualité et la diversité des artères commerciales uccloises.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Bourgmestre et Monsieur l’Echevin, l’expression de mes salutations malheureuses.

Martine van Coevorden

CHAUSSEE D’ALSEMBERG : TRAVAUX STIB ET COMMERCES

Les commerçants de la chaussée d’Alsemberg et des rues avoisinantes, centre d’Uccle, s’étaient donné rendez-vous, ce mardi 27 février 2018, pour leur assemblée annuelle, en présence de M. Biermann, échevin de la mobilité et de Mme François, échevine de l’économie et du commerce.

Ils désiraient connaître, entre autres, la suite du calendrier des travaux de la STIB, pour le remplacement des rails de la ligne du tram 51. Ces travaux sont nécessaires pour permettre le changement des vieux trams 51 de type 7000 (largeur de 2.20m), mis en service dans les années 70. Il est, en effet, prévu de les remplacer par des trams de type 3000 (largeur de 2.30m). Ce type de tram roule déjà sur la ligne 25, par exemple.

Les travaux commencés en juillet 2017, sur le premier tronçon «  Calevoet – Globe », se termineront vraisemblablement, comme prévus, en mai 2018. Est-ce à dire que le tram 51 roulera déjà à cette date ? Ce n’est pas certain car de nombreux aménagements restent à faire : les trottoirs et les haltes de tram, notamment. Et il se pourrait que le tram 51 ne soit réellement en fonction que vers le mois de septembre 2018.

Mais alors, quid de la ligne 51, du carrefour « Globe », à la halte « Coghen » ?

L’échevin de la mobilité a voulu être rassurant. Sur ce tronçon, les travaux dureront un peu plus longtemps que prévu, mais ils permettront aux nombreux clients de ce grand centre commercial de retrouver, pour une trentaine d’années, un bel espace accueillant pour y faire leurs achats.

Comme pour le tronçon sud de cette chaussée, les travaux STIB seront jumelés avec les travaux de rénovation nécessaires (notamment pour Vivaqua, Sibelga et Proximus). L’embellissement des lieux sera le maître- mot et les commerçants seront associés aux décisions. Deux phases de travaux seraient prévues sur la chaussée d’Alsemberg.

A. Sur le tronçon Globe jusqu’au carrefour avec Asselbergs :

Le calendrier des travaux à venir, quoique non encore fixé, pourrait débuter par les travaux de Vivaqua, en 2019, avec maintien de la circulation automobile sur cet axe. Les travaux de la STIB ne commenceraient donc pas avant 2021.

B. Sur le tronçon Asselbergs jusque Coghen :

Les travaux ne débuteraient pas avant 2022, avec une fin prévisible vers 2024.

En conclusion :

On le voit, les commerçants devront faire face à de nombreux changements dans leur environnement. Et ils ne ménageront pas leurs efforts pour conserver des rues accessibles et accueillantes, malgré ces travaux.

D’ores et déjà, ils demandent aussi un effort de la part de la Région et de la Commune d’Uccle, en faveur de la propreté. En effet, ils constatent, par exemple à regret, que les poubelles ne sont pas ramassées régulièrement, et qu’elles donnent une mauvaise image de leurs commerces, même le dimanche. Cela, ils le regrettent car pour eux, respecter l’environnement, c’est aussi respecter leurs clients.

Malgré tout, leur enthousiasme reste fort pour procurer aux clients des commerces de la chaussée d’Alsemberg et des rues adjacentes un lieu de proximité, de convivialité et de sociabilité.

N’en doutons pas, les habitants et riverains de ce grand quartier commercial ucclois ont tissé, au fil des ans, des liens de sympathie et d’amitié avec ces commerces. Il y a lieu de les préserver dans l’intérêt de tous.

Xavier Retailleau

Administrateur

IMPORTANTS TRAVAUX AVENUE BRUGMANN ET CHAUSSÉE D’ALSEMBERG

Lors d’une séance d’information qui s’est tenue à la maison communale le 26 avril 2017, la STIB a annoncé d’importants et longs travaux qui obligeront à des fermetures successives de l’avenue Brugmann et de la chaussée d’Alsemberg durant la période du 1er juillet 2017 à la fin de l’année 2018. Un an et demi de travaux pendant lesquels on peut s’attendre à des perturbations importantes, dans les alentours de ces deux grands axes de pénétration dans Uccle, tant dans les transports en commun que dans la circulation automobile. Des déviations de bus seront aménagées.

Voici les éléments reçus, à ce jour, de la part de la STIB :

« La STIB et la Région oeuvreront ensemble pour remplacer les voies de tram et refaire les voiries et trottoirs sur le tronçon allant de la Gare de Calevoet au Globe (Place Danco). Les installations souterraines (égouts, électricité etc.) seront également remises en état. Les zones concernées seront les suivantes (voir plan ci-dessous) :

Zone 1 - l’avenue Brugmann :

Du square Marlow (non inclus) jusque dans la rue de Stalle. Les voies de tram seront renouvelées, l’arrêt Globe sera réaménagé sur un plateau surélevé améliorant son accessibilité et une nouvelle voie de communication tram entre l’avenue Brugmann et la chaussée d’Alsemberg sera mise en place afin de pouvoir exploiter la ligne 51 lors du réaménagement de la station de métro Albert.

Zone 2 - la chaussée d’Alsemberg :

Entre la rue de Stalle et Calevoet. Dans cette zone, Bruxelles Mobilité planifie également un embellissement de l’espace public dans le cadre de l’aménagement des Itinéraires Cyclables Régionaux (ICR). À cette fin, Bruxelles Mobilité introduira dans le courant de ce mois de juin une demande de permis d’urbanisme dans l’optique d’exécuter les travaux d’embellissement après le remplacement des voies.

Pour garantir la mobilité dans des conditions optimales, l’organisation du chantier a été étudiée de façon minutieuse.

Transport public

Du 2 juillet jusqu’au 3 septembre 2017 :

  • Les bus 43 et 98 sont déviés. Le tram 4 circule jusqu’au terminus Dieweg. Le tram 51 en provenance de la ville fait demi-tour à l’arrêt Globe. Le tram 97 circule jusqu’au terminus Stalle (P).
  • Les bus navettes 4 et 51 passent par l’avenue du Wolvendael, le Dieweg, la rue Egide Van Ophem (bus 4) entre Stalle (P), Héros et Van Haelen.

À partir du 4 septembre, seules les lignes du tram 51 et du bus 43 seront encore perturbées.

  • Le tram 51 continue d’être remplacé par un bus navette jusqu’en juin 2018. À noter que l’arrêt Globe sera à nouveau desservi à partir du 1er novembre 2017.
  • Le bus 43 reste dévié.

Nous donnons, ci-après, le plan des travaux (zone 1 et zone 2) tels qu’ils ont été présentés lors de la séance du 26 avril.

Voici le détail des travaux dans ces zones 1 et 2 :

Zone 1

  • Du 3 juillet au 3 septembre 2017 : la STIB remplace les voies de tram. Chaussée fermée à toute circulation, celle des riverains inclue. Les trottoirs restent disponibles.
  • Septembre-décembre 2017 : réfection des trottoirs et de l’arrêt Globe devant la place Danco. Circulation automobile via le site tram. Zones de stationnement et trottoirs impactées au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Zone 2

  • Les travaux démarrent le 3 juillet 2017. Jusque mi 2018, la zone 2 est mise en circulation locale, moyennant des accès qui évolueront en fonction de l’avancement des travaux.
  • Pour les travaux de Vivaqua, à l’égout, à partir du 3 juillet 2017, le stationnement et les trottoirs sont impactés au fur et à mesure de l’avancement des travaux.
  • Les travaux de la STIB pour le remplacement des rails nécessitent la fermeture de bordure à bordure de la chaussée. C’est la raison pour laquelle, dans l’intérêt des riverains, ce travail sera fait en quatre phases distinctes. Les trottoirs seront disponibles.

Le planning sera le suivant (voir le plan) :

Zone 2A : Septembre-octobre 2017

Zone 2B : Novembre-décembre 2017

Zone 2C : Janvier-mars 2018

Zone 2D : Avril-juin 2018

  • La Région de Bruxelles-Capitale suivra ensuite pour la rénovation des stationnements et des trottoirs. Les travaux sont prévus jusque fin décembre 2018.
  • Pour en savoir plus, la STIB conseille de consulter le site www.stib.brussels, ou de téléphoner au numéro 070 23 2000. »

Nous invitons les automobilistes à faire preuve de beaucoup de compréhension à l’égard des habitants de ces quartiers et rappelons que la plupart des rues environnantes sont en zone 30. De la même manière, l’utilisation des transports en commun, même déviés, (train, tram, bus) permet, dans bien des cas, de rejoindre les centres villes (Uccle et Bruxelles) dans de bonnes conditions.

Illustration source STIB : la Chaussée d’Alsemberg après travaux

Xavier Retailleau

Administrateur

Le pont de la rue Verrewinkel

Article paru dans la Lettre aux Habitants n°73, septembre 2012

Nous avons consacré à ce problème un article dans notre Lettre n° 71 de mars dernier. Nous avons le plaisir de vous communiquer la lettre que l’Echevin Cools a adressée le 4 juin à l’ACQU.

C’est une bonne nouvelle.

LE PONT DE LA RUE VERREWINKEL

Article paru dans la Lettre aux Habitants n°71, mars 2012.

LE PONT DE LA RUE VERREWINKEL , enjambant le chemin de fer à la hauteur du Lycée français, est très dangereux pour les piétons affirme, avec raison, Marc Cools (Wolvendael , février 2012). L’ouvrage, très étroit et placé entre deux virages, est fréquemment heurté par les voitures. C’est pourquoi l’Echevin suggère la construction d’un nouveau pont à deux voies carrossables et pourvu de larges trottoirs (à la charge d’INFRABEL). A défaut d’une reconstruction totale, l’échevin suggère qu’une passerelle piétonne et cycliste soit à tout le moins créée.

Cette seconde option nous semble préférable pour deux raisons. Premièrement, la construction d’une passerelle est moins onéreuse. Le projet a donc plus de chance d’aboutir. Deuxièmement, la construction d’un nouveau pont à deux bandes risquerait d’entrainer une sérieuse augmentation du trafic. L’étranglement actuel de la rue constitue un obstacle idéal pour décourager un tant soit peu le passage de transit.

Vu la proximité du Lycée Français, une étude mériterait néanmoins d’être réalisée afin d’étudier de plus près la question des énormes flux transitoires générés par l’établissement scolaire.

Rappelons enfin que l’ACQU et la commune d’Uccle réclament depuis de longue date auprès du gouvernement fédéral la création d’une halte RER à la hauteur du pont de la rue Verrewinkel. La desserte de ce quartier par le train est nécessaire tant pour les usagers du Lycée Français que pour les habitants du futur quartier Engeland.

Ci-dessous : deux variantes possibles pour la réalisation d’une passerelle piétonne/cycliste.

Marlow

Une réorganisation des flux de circulation automobile et des transports publics est prévue square Marlow via la création d’un vaste rond-point.


Ce qu’en disent les auteurs du projet :

Le réaménagement maintient et souligne le caractère rectangulaire de la place par le jeu des plantations et de l’éclairage. Plus d’espace et de meilleurs aménagements seront dédiés aux cyclistes et aux piétons.

Le square sera relié au réseau des itinéraires cyclables régionaux par des aménagements vers la rue Rouge et l’avenue De Fré, deux axes parcourus par l’ICR 7.

Préalablement au réaménagement proprement dit, la STIB procèdera à la pose de poteaux-caténaires et au renouvellement de voies de tram. Ces travaux s’étendront sur l’axe Brugmann et l’avenue de Wolvendael (limite rue Rouge).



Une demande de permis d’urbanisme portant sur le réaménagement du square Marlow est déposée à l’AATL. La STIB et les concessionnaires débutent leurs travaux dès le 16 mai 2011.

L’enquête publique débute le 6 mai (pour un mois) et la commission de concertation est prévue pour le 15 juin.

>Télécharger le plan technique du réaménagement du square.



>Télécharger le rapport d’incidence.

Une fois les documents lus, si vous voulez réagir, suivez ce lien qui vous permettra de répondre à un court sondage et de vous exprimer.... !!!


La Commune d’Uccle a ouvert sur son site internet une page d’information à propos des travaux du square Marlow.



Maître d’ouvrage : Bruxelles Mobilité