Sur la trace des terrains dévolus aux projets de grande voirie : LE BOIS DE VERREWINKEL

Article paru dans La Lettre aux Habitants n°77, septembre 2013

L’autoroute Uccle-Waterloo devait, après avoir emprunté
l’avenue Dolez jusqu’à la chapelle Hauwaert,
traverser (première version) la vieille hêtraie appartenant
au CPAS de Bruxelles. Depuis lors, le bois a
été classé et plus récemment acquis par la Commune
d’Uccle. Le projet autoroutier l’aurait réduit à la taille
d’un parc défigurant le hameau de Verrewinkel. La
suite du tracé des voiries englobait les prairies de la
rue de Percke et l’autoroute aurait traversé les terrains
agricoles à la limite de Linkebeek et de Rhode
Saint-Genèse.

style='float:left;'>

vers l’article suivant : La chaussée de St Job
retour article de tête

1er septembre 2013