MOBILITÉ : L’ASBL « OXY 15 MON QUARTIER, MA VIE » EST INQUIÈTE… ALORS, SI L’ON CHANGEAIT LES PRIORITÉS ? NON À LA FLUIDIFICATION DU TRAFIC AUTOMOBILE… OUI À LA SANTÉ PUBLIQUE…

Article paru dans la Lettre aux Habitants n° 71, mars 2012.

L’asbl « OXY 15 mon quartier, ma vie » est à l’initiative
du projet « Uccle Oxy durable ». Elle regroupe les
rues Bernaerts, Château d’Eau, Colonel Chaltin, Coq,
Fauvette, Paul Hankar, Klipveld, Moutons, Poussins,
Repos, Robert Scott, Van zuylen, ainsi que les avenues
Delvaux, Overhem et Vanderaey et environs.

Pour tout renseignement complémentaire :
www.oxy15.be et www.oxy-durable.be

UNE ÉVIDENCE POUR LES GRANDS AXES QUI LES ENTOURENT :

Depuis plusieurs années déjà, l’asbl « OXY 15 Mon
quartier ma vie » demande à la Commune de se pencher
sur une autre façon de voir la mobilité dans ses
petites rues dangereuses et pentues, pour la plupart
à caractère social et résidentiel…Les divers aménagements,
« plans de mobilité », proposés par les habitants
sont rejetés les uns après les autres…
La Commune reste sourde, prétextant avoir fait le
maximum… Pourtant, le trafic automobile est en
constante augmentation, multipliant les risques liés
à la pollution et à l’insécurité. La plupart des petites
rues servent toujours de rues de délestage pour les
grands axes qui l’entourent…

UN CONSTAT INQUIÉTANT :

L’augmentation incontrôlée de la pollution automobile
est perçue, par tous, comme un mal à combattre…
La Belgique compte parmi les pays les plus
pollués d’Europe !
A ce titre, la Commission Européenne a demandé à la
Belgique de tout faire pour réduire la pollution de
l’air par les particules fines et de prendre des mesures
pour diminuer la pollution de l’eau… Il serait même
question d’amendes à l’encontre de la Belgique…

style='float:left;'>
Un panneau demandé par les habitants

DES ÉTUDES ALARMANTES :

Nul ne l’ignore, les impacts environnementaux des
transports routiers sont nombreux. Ils concernent
l’air, le climat, les sols, la flore, la faune mais surtout
… la santé publique (notamment les problèmes pulmonaires
et cardiovasculaires) . Ce sont avant tout
les enfants qui sont les premiers touchés :
Pollution par les particules fines : L’exposition aux
particules fines est une des causes de surmortalité et
de cancer chez l’enfant. Le trafic routier génère du
monoxyde de carbone et du dioxyde d’azote, très
toxiques pour l’appareil respiratoire. Il faut y ajouter
le monoxyde d’azote, le dioxyde de soufre, les particules
(diesel, pneus, freins,...) et les composés organiques
volatils, parmi lesquels le benzène. Les enfants
en sont les premières victimes. Les allergies sont en
constante augmentation et touchent près d’un enfant
sur trois. La pollution est directement mise en
cause pour l’asthme entre autres. Des effets apparaissent
déjà lors de légers dépassements des seuils
autorisés.

POLLUTION PAR LE BRUIT :

Elle est à la base de bien des
maux, du stress et de certaines formes d’agressivité.
La Commune préfère enlever les pavés de certaines
de nos rues plutôt que d’y envisager une diminution
du trafic…

POLLUTION PAR LE SEL :

Quand neige et verglas s’invitent,
c’est la panique dans nos rues pentues et des
tonnes de sel y sont déversées Si le sel fait son office,
il est aussi un polluant pour l’environnement et une
menace pour les ressources en eau pour les générations
futures.

INSÉCURITÉ :

Elle est amplifiée par le flot incessant des
voitures des navetteurs de plus en plus pressés et pas
toujours respectueux du code de la route. Or, l’accident
de la route n’est pas une « fatalité”. On a même
vu des accidents graves voire mortels dans le quartier,
ces dernières années. Les statistiques actuelles
pour Bruxelles-capitale montrent les véritables enjeux
de la mobilité…Rien que sur l’année 2010, il y a
eu 3755 accidents sur la Région de Bruxelles-Capitale
 : 29 morts, 191 blessés graves, 3535 blessés légers.
Ce n’est pas rien…

style='float:left;'>
Un quartier toujours aussi dangereux !

UN OBJECTIF À ATTEINDRE :

Alors, devant tous ces éléments alarmants et en
constante progression, l’asbl « OXY 15 mon quartier,
ma vie » est inquiète et elle espère que la Commune
changera ses priorités dans le quartier.

Elle souhaite que Monsieur le Bourgmestre d’Uccle,
en tant que premier édile soucieux de la santé de ses
concitoyens, prendra les bonnes mesures qui s’imposent
pour limiter la fluidification du trafic automobile
dans ce quartier et assurer surtout une priorité
absolue pour la santé publique et la sécurité des enfants
 : école, scouts, guides, salle paroissiale etc…. La
santé des enfants est à protéger chaque jour.

Elle a bon espoir que les élus de la Commune voteront
les compléments d’aménagements repris dans
le Plan Communal de Mobilité de 2006 pour supprimer
tous les axes de délestage des grands axes dans
ce quartier, suppression tant attendue par les habitants
pour que leur quartier retrouve le caractère social
et culturel qui était le sien…

Enfin, les projets d’aménagements des stations « villo »
dans ce quartier demandent des aménagements importants
pour assurer la sécurité des personnes. Aussi,
l’asbl demande la mise en place de zones sécurisées
pour « vélos », notamment tout le long de l’ICR (Itinéraire
cyclable régional) prévu sur l’axe « Fauvette –
chée d’Alsemberg » et passant par le virage dangereux
de la rue du Château d’Eau et la rue du Coq.

C’EST PEUT-ÊTRE CELA LE VRAI CHALLENGE DE DEMAIN POUR
NOTRE « QUARTIER DURABLE »…

Au nom des membres de l’asbl OXY 15,
Xavier Retailleau Administrateur

30 octobre 2012