Sur la trace des terrains dévolus aux projets de grande voirie : LA PLAINE DU BOURDON

Article paru dans La Lettre aux Habitants n°77, septembre 2013

Selon le premier projet de boulevard urbain, le
« Bourdon » devait devenir un carrefour clé permettant
une redistribution du trafic vers les chaussées
de Drogenbos, d’Alsemberg et de St Job
Suite à l’abandon des projets de grande voirie
(boulevard et Ring), la portée du Plan Particulier local
(PPAS n°10) devenait caduque. Le pouvoir communal
le remplaça donc par une nouvelle version, baptisée
10bis (Arrêté du 13.05.93). Celle-ci prévoyait entre
autres une reconstruction limitée de la plaine : maximum
15 logements. Toutefois, sous la pression des
instances régionales, la Commune fit marche arrière
et retira le Bourdon de la zone du PPAS (Les pages
sont toujours consultables au sein du dossier mais
simplement barrées). En guise de compensation, une
bande de terrain reçu le statut d’espace vert lors de
l’adoption du PRAS en 2001. Le reste du terrain a été
construit, après maintes tergiversations, et comprend
un ensemble de 140 logements (sociaux,
moyens et privés), une crèche et une seigneurie de
134 lits (chantiers actuellement en cours de finalisation).

style='float:left;'>

vers l’article suivant : Le Kinsendael
retour article de tête

1er septembre 2013