LA MISE EN PLACE DES PDS SUR LE TERRAIN

Coordination Environnement (en abrégé COREN) est une association fondée en 1994. Elle rassemble un savoir-faire, des compétences et des professionnels de l’environnement qui ont pour vocation :

• La sensibilisation des acteurs de notre société (les citoyens et les ménages, les établissements d’enseignement et de formation, les administrations publiques, les entreprises...) ;

• L’éducation des générations futures notamment via les outils d’éducation ;

• La mise en place et la formation aux outils de gestion environnementale (audits, ISO 14001, EMAS, système de gestion efficace sur mesure, plan de déplacements).

C’est à ces différents titres qu’elle a été chargée par Bruxelles-Mobilité d’assurer une partie de l’accompagnement de terrain des PDS

Comment mettre en place un Plan de Déplacements Scolaires au sein de l’école ?

Depuis la création des Plans de Déplacements Scolaires (PDS) en 2006 par Bruxelles Mobilité, vingt-six écoles maternelles, primaires et secondaires (francophones et néerlandophones) de la commune d’Uccle sont inscrites dans cette démarche. Ces écoles en PDS ont engagé une réflexion sur leur mobilité et ont mis en place des actions concrètes afin d’améliorer l’accessibilité de l’école, d’assurer la sécurité des élèves et la convivialité aux abords de l’école, et de sensibiliser les élèves et leurs parents à une mobilité plus durable.

Déroulement d’un Plan de Déplacements Scolaires (PDS)

Les écoles qui souhaitent intégrer la dynamique régionale des PDS s’inscrivent auprès de Bru xelles Mobilité dans le courant du mois de mars-avril, pour démarrer le projet en septembre de l’année scolaire suivante. La première année du projet est consacrée à la mobilisation des acteurs et la mise en place des outils de pilotage des PDS. Elle se déroule en quatre étapes (Fig. 1) : Figure 1 : Déroulement de la première année du Plan de Déplacements Scolaires

1. La création d’un groupe de travail au sein de l’école : il s’agit d’un petit groupe qui est porteur du projet mobilité au sein de l’école. Idéalement, il est constitué d’enseignants, de la direction, de parents et/ou d’élèves.

2. La réalisation d’un diagnostic mobilité : une fois le groupe de travail constitué, celui-ci est accompagné pour faire un état des lieux et analyser l’accessibilité de l’école, les infrastructures, le niveau de sécurité aux abords de l’établissement et les habitudes des élèves et enseignants en termes de déplacements (modes de transport utilisés et distances domicile-école). Sur base de cette analyse, un diagnostic est rédigé et une fiche d’accessibilité (Fig. 2) est créée en collaboration avec la STIB.

Figure 2 : Fiche d’accessibilité de l’école. Cette fiche indique toutes les informations utiles pour se rendre efficacement et en toute sécurité à l’école : les différents transports en commun qui desservent l’école, les pistes cyclables, le sens de circulation des rues, les passages pour piétons, les carrefours dangereux, les rangs piétons organisés par l’école, etc. Ce document peut être distribué aux parents et/ou aux élèves en début d’année

3. La rédaction d’un plan d’actions : sur base du diagnostic, un plan d’actions est réalisé. Quatre champs d’actions sont généralement abordés : la communication/information, l’éducation/sensibilisation, l’organisation des déplacements et l’amélioration des infrastructures. Une fois rédigé, le plan d’action est soumis à Bruxelles Mobilité, qui peut alors apporter un soutien matériel et financier pour permettre la concrétisation des actions.

4. Une évaluation : à la fin de l’année, le groupe de travail évalue l’avancement des actions réalisées et réfléchit aux actions à mettre en place l’année suivante.

Accompagnement par une asbl spécialisée

Les écoles qui s’inscrivent dans la démarche des PDS bénéficient d’un accompagnement par une asbl – COREN ou GoodPlanet – tout au long de la première année du projet. L’asbl aide l’école à réaliser chacune des quatre étapes de la démarche et fournit les clés nécessaires pour pouvoir continuer le projet sans accompagnement les années suivantes. L’asbl joue également le rôle de relais vers les différents partenaires extérieurs (Bruxelles Mobilité, les associations travaillant sur la mobilité, les communes, etc.).

Exemples d’actions réalisées par les écoles

Grâce aux PDS, les écoles ont initié et continuent de mettre en place de nombreuses actions pour améliorer la mobilité scolaire : cours d’apprentissage de la conduite du vélo en toute sécurité, découverte du quartier de l’école et des bienfaits de la marche à pied, animations d’éducation à la sécurité routière, déplacements vers la piscine à pied, installation d’un parking à vélos dans l’école, éducation à la mobilité durable et à l’intermodalité à travers des jeux, apprentissage des techniques de réparation des vélos, visite du dépôt de la STIB, concertations avec la commune pour améliorer les infrastructures aux abords de l’école, installation d’un Kiss & Ride devant l’école, et encore bien d’autres projets (Fig. 3).

Figure 3 : Actions mises en place par différentes écoles bruxelloises dans le cadre de leur PDS.

Contact : Caroline Ghyoot – COREN asbl Rue Van Elewyck, 35 1050 Bruxelles 02/640.53.23

20 mars 2018