DE L’ECO – PÂTURAGE AU PLATEAU ENGELAND !

DE L’ECO – PÂTURAGE AU
PLATEAU ENGELAND !

L’ACQU a plaidé ces derniers temps (LETTRE n° 77
de septembre 2013 ; n° 83 de mars 2015 ; n° 86 de
décembre 2015) pour qu’une partie substantielle
du plateau Engeland soit préservée de la promotion
immobilière, et plus précisément une partie
des terrains de l’ex Institut Pasteur.
Il semble que nous sommes dans la bonne voie !

Pour rappel, cet ensemble de 24,50 ha forme
un superbe morceau de campagne, vallonné,
composé de bois, de haies et de prairies, dont
une partie est classée comme Zone Spéciale de
Conservation. Elle assure la continuité écologique
entre d’une part le Kinsendael / Kriekenput et le
Bois de Verrewinkel, et d’autre part le Kauwberg.

Ce que nous demandons depuis 3 ans est un partage
équilibré entre une zone dédiée à de l’équipement
collectif et d’intérêt public (logement à
prix abordable – école – crèche …), et une zone
réservée au maillage vert favorisant la biodiversité
en milieu urbain.

De son côté, Bruxelles Environnement (l’Institut
Bruxellois de Gestion de l’Environnement, IBGE)
regrettait depuis longtemps l’absence de classement
de ce site.

C’est dire combien nous sommes heureux de pouvoir
signaler que Bruxelles Environnement, c’est à
dire la Région bruxelloise, est devenu propriétaire
d’une partie de cet ensemble et qu’il en assure la
gestion de manière écologique. C’est ainsi que 5
ânes sont chargés de nettoyer la végétation excédentaire
(jeunes pousses d’arbres envahissantes,
ronces, orties …) dans 4 parcelles totalisant 15 ha.
De l’éco-pâturage en quelque sorte, qui permet
d’entretenir un espace naturel grâce à des animaux
herbivores.

Cette excellente initiative est à mettre en lien avec
l’heureuse décision prise par le Conseil communal
d’Uccle d’établir un Plan Particulier d’Affectation
du Sol (PPAS) n° 67
« Institut Pasteur » pour
cette zone de 24,50 ha.(cf notre LETTRE n° 86). On
peut lire cette décision sur le site www.uccle.be au
verbo « Elus » puis « Conseil » et son PV est à la
date du 22/10/2015.

Un bureau d’étude sera prochainement consulté
pour établir un cahier des charges. Le rapport
d’incidences environnementales aura pour objet
d’aboutir à une réglementation équilibrée de ces
terrains entre d’une part la zone d’équipements
d’intérêts collectifs et de services publics et
d’autre part la zone verte.

Terminons en exprimant le souhait qu’une association
environnementale soit associée au comité
d’accompagnement pour l’élaboration du PPAS.

D.R.


12 octobre 2016