Agenda 21 : réflexions et actions

style='float:right;'>
En tant qu’interlocuteurs privilégiés, l’ACQU et la section locale
d’Uccle de la Ligue des Familles, faisant partie du Comité d’accompagnement
de l’Agenda 21, se réjouissent de l’approbation à
l’unanimité du plan d’actions par le Conseil communal du 22
octobre 2009. Sans le reprendre dans son intégralité (il peut être
consulté sur le site de la commune www.uccle.be ), il convient
de rappeler que le plan se compose de 103 propositions
concrètes et réalisables axées autour de 5 thèmes :

1° bonne gouvernance et démocratie participative,
2° logement durable pour tous,
3° réduction des dépenses énergétiques et de l’effet
de serre,
4° protection et amélioration du patrimoine naturel
5° coopération locale et internationale.
A ces propositions s’ajoutent 48
actions du Bilan Carbone, également
consultables sur le site précité,
qui montre la volonté de
l’administration communale de
s’engager de manière exemplaire
dans la voie du développement
durable et dans la réduction de
l’effet de serre. Une plaquette à
large diffusion poursuivra très
prochainement la sensibilisation
des citoyens ucclois à la problématique
du développement
durable.

La mise sur pied de l’Agenda 21 à
Uccle a offert à beaucoup d’entre
nous l’occasion de réfléchir et de
nous impliquer en tant qu’acteurs
du processus. Toutefois, « tout
reste à faire ». Nous ne sommes
en effet qu’au début d’une dynamique
qui s’étalera sur de nombreuses
années et qui doit se
concrétiser par des changements
fondamentalement culturels.
Mais, pour que ceux-ci soient
significatifs d’un réel changement
civilisationnel, il appartient
à tout le monde de s’impliquer
en conscience, concrètement et
activement, au processus de finalisation
du projet.

Ainsi, en matière de « Bonne
gouvernance et démocratie participative
 », l’objectif de mettre
en place une transversalité
Commune / Citoyens et Commune /
Région / Pouvoir fédéral prévoit
notamment d’instaurer des
« Comités de suivi 21 »
Commune/Citoyens. Pour reprendre
un autre exemple, dans le
contexte de réduction des dépenses
énergétiques et de l’effet de
serre, diverses actions ont été
envisagées en vue d’impliquer les
citoyens dans l’accompagnement
du Plan Communal de Mobilité
(PCM) et la promotion d’une
mobilité douce.
Comme vous le constatez, les
actions citoyennes ne manquent
pas.

A chacun de nous de rechercher
et de découvrir sa contribution
personnelle au développement
durable à Uccle. La participation
citoyenne se doit d’être favorisée
par un effort de communication
de la part de l’administration
répondant à une réelle attente
des Ucclois. Insistons sur le fait
que les autorités communales et
le personnel de l’administration
doivent réaliser des efforts
visibles et cohérents. A l’heure
des défis impliquant notre survie,
nous souhaitons de la part des
responsables politiques et administratifs
un réel engagement
teinté de volontarisme et de
modestie, sans confusion du jeu
et de l’enjeu.

Un cadre existe donc, mais il ne
faut pas qu’il reste vide.

Profitons de cette opportunité
pour être proactifs en prenant
connaissance des actions prônées
par l’Agenda 21, et ensuite en les
faisant nôtres au niveau individuel
et collectif.
Notre mot d’ordre est donc vigilance,
réflexion et surtout
actions. Retroussons nos
manches !

Nous continuerons à nous informer
de l’évolution du défi dans
nos prochaines publications
(Famille Flash et Lettre aux habitants).

Chantal NOÉ (Ligue des familles) et Bernard JOURET (Acqu)