Le problème du Carrefour Stalle-Neerstalle-Etoile.

Le carrefour Stalle-Neerstalle-Étoile constitue le nœud routier principal du quartier tant pour les trams que pour les autres modes de déplacement. Il s’agit pour la plupart des flux d’un passage obligé. Cette situation s’est encore amplifiée depuis que Drogenbos a malencontreusement interdit la circulation des camions sur la Grote Baan (Grand route). L’intensité des flux y est donc extrêmement importante. Par ailleurs la rue de Stalle à cet endroit présente (côté Uccle) un goulet d’étranglement ce qui cause préjudice à la bonne gestion du carrefour et occasionne de nombreux accidents. L’étroitesse de la chaussée de Neerstalle et de la rue de l’Étoile amplifient cette situation.

En ce qui concerne les trams, pose particulièrement problème le virage qu’emprunte la ligne 97 dans le sens Uccle vers Forest. En prenant ce virage soit le tram bloque le trafic routier soit l’inverse. L’angle serré du virage et les aiguillages l’accompagnant occasionnent par ailleurs des nuisances vibratoires et sonores importantes (comme si l’on étranglait un cochon).

Ci-dessus : carrefour Stalle/Neerstalle/Étoile, situation actuelle.

Un projet imminent de la STIB prévoit le réaménagement de ce carrefour et du goulet de la rue de Stalle impliquant notamment le remplacement et l’adaptation des voies. Ce projet prévoit la mise en site propre des lignes dans les deux sens, choix judicieux pour rendre l’offre plus attractive. Néanmoins pour ce faire la STIB voudrait retirer les quelques places de stationnement (dont deux places pour handicapés) et les quelques arbres subsistants le long de la rue de Stalle (côté pair) et donc rapprocher dangereusement le trafic routier des habitations. Or le nombre d’accidents à ce niveau de la rue est déjà important. Cet aire de stationnement et ces arbres constituent donc pour les riverains une zone tampon de sécurité non négligeable.

Ci-dessus : carrefour Stalle/Neerstalle/Étoile selon le projet de la STIB.

A ce projet de la STIB les riverains des rues concernées ont donc proposé un plan B. Ils proposent d’aménager le site propre à double sens des trams au détriment non pas de cette zone tampon côté pair de la rue (parkings + arbres) mais au détriment d’une des deux bandes de circulation en direction du Ring. Il s’agirait donc de revenir à une situation précédente : une seule bande de circulation routière dans les deux sens.

Cette suggestion pose néanmoins problème pour ce qui concerne le virage de la ligne 97 : en rapprochant les rails du côté impair de la rue, l’angle disponible ne permet plus d’y faire tourner le tram. Les riverains ont donc suggéré que l’on élargisse le virage et de le faire déborder un rien sur la langue de terrain située de l’autre côté du carrefour (entre les rues des Polders et de Stalle).

Il faudrait par la même occasion, et ça ne serait pas plus mal pour les riverains de la rue des Polders, étendre le champs d’action de ce carrefour à cette rue, c’est-à-dire postposer l’emplacement des feux côté chaussée de Neerstalle au deçà de l’embranchement avec la rue des Polders. Cet embranchement recevrait également des feux et les flux sortants/entrants de cette rue seraient intégrés au phasage général. Dans son état actuel le carrefour Stalle-Neerstalle-Étoile constitue un carrefour à 5 branches mais la branche de la rue du des Polders est niée ce qui pose problème aux riverains/automobilistes de cette rue lorsqu’il veulent quitter leur chez-eux.

Schéma ci-dessus : carrefour Stalle/Neerstalle/Étoile selon l’alternative proposée par les riverains.

La STIB prit bonne note de la suggestion mais dut hélas désillusionner les riverains : Leur idée, partie d’une bonne intention, n’est hélas, au vu de l’enchevêtrement d’aiguillages que cela impliquerait (voir schéma ci-dessus), techniquement pas réalisable. La STIB promit néanmoins de réfléchir de son côté pour pouvoir offrir à son tour une alternative à son premier projet. L’objectif étant d’essayer de combiner les ambitions de la STIB (un site propre dans les deux sens) et les attentes des riverains (conservations des places de parking et des arbres).

Partant de l’idée qu’à toute question existe une solution, L’ACQU, de son côté, a également remis sur le métier l’alternative proposée par les riverains. Après quelques gribouillages sur le papier il s’avéra rapidement que la proposition des riverains devenait techniquement réalisable à partir du moment où étaient déviés un rien les rails parcourant l’axe Étoile<>Neerstalle. En effet de la sorte disparait l’enchevêtrement problématique de la suggestion précédente. Par ailleurs, et c’est loin d’être négligeable, cette option permettrait éventuellement d’élargir les trottoirs aux angles du carrefour le long de la rue de l’Étoile et de la chaussée de Neerstalle.

Schéma ci-dessus : carrefour Stalle/Neerstalle/Étoile, ré-interprétation de l’alternative proposée par les riverains.

Notons que la problématique de la boucle du tram 97 pourrait être facilement résolue dans la mesure ou l’on appliquerai la déviation de la ligne 97 telle que proposée par l’article précédent. En effet dévier cette ligne via le futur dépôt de tram (dans le cas de son implantation sur le site "Marconi") permettrait tout simplement de supprimer l’ennuyeux virage.


Retour vers la rubrique "Marconi"