Evitons les gaspillages et participons au triage sélectif des déchets !

Article paru dans la Lettre aux habitants n° 65, septembre 2010.


De très nombreux Ucclois participent à ces collectes, mais souvent encore de manière imparfaite et incomplète. Le tri sélectif est pourtant obligatoire depuis le 1er janvier 2010. Pensent-ils, par exemple, à bien percevoir la différence entre les plastiques recyclables et ceux, légers (comme les petits pots de yaourt, barquettes de fruit et autres), qui ne le sont pas ? S’efforcent-ils d’acheter dans leurs supermarchés ou ailleurs le moins possible de produits emballés (la plupart des déchets sont, en effet, des emballages) ?

Pour rappel, doivent aller :

  • Dans le sac blanc (enlevé 2 fois par semaine) : Notamment, les films et sacs en plastique, les feuilles d’aluminium, les papiers plastifiés, les bombes aérosol non alimentaires, les cellophanes et objets en frigolite, les seringues, les disquettes CD inutilisables, et, bien entendu, tous les déchets ménagers, etc.
  • Dans le sac bleu (enlevé 1 fois par semaine) : Les emballages et flacons en plastique et métalliques, les cartons à boisson, les capsules de café en alu des machines à café, etc.
  • Dans le sac jaune (enlevé 1 fois par semaine) : Les papiers et cartons (non munis de bandes plastiques !), à l’exclusion des papiers peints, papiers plastifiés ou cellophanes.
  • Dans le sac vert (enlevé uniquement le dimanche de ± mars à octobre) : Les déchets de jardin.
  • Dans les bulles à verre (sises dans les supermarchés) : les verres, colorés et blancs, et qui doivent être propres !
  • Dans les récipients ad hoc (se trouvant, entre autres, à la sortie des supermarchés) : Les piles usagées.
  • À la déchetterie communale d’Uccle, 160 rue de Stalle, ou à l’un des dix points ucclois de collecte périodique (que nous pouvons vous indiquer sur demande) : les « petits déchets chimiques », qui comprennent, entre autres, les tubes au néon et les lampes économiques (lesquelles contiennent du mercure), les flacons ayant contenu des produits toxiques ou corrosifs, les huiles usagées, peintures et vernis, etc.
  • Dans les pharmacies : Les médicaments périmés.
  • Dans les magasins d’appareils électroniques : Tout vieil appareil repris obligatoirement en échange d’un nouveau.
  • Et dans le jardin, si vous en avez un : les déchets de jardin et ménagers organiques à composter (Contact : Service ucclois de l’Environnement, échevin Marc COOLS, 1er étage 25 rue A. Danse – e.mail : developpement- durable@uccle.be de Mme Anne- Claire DEWEZ, 02.348.68.92.

A noter :

  1. Les journaux et tracts publicitaires, qui encombrent notre boîte aux lettres, peuvent être évités en apposant sur celle-ci l’auto-collant anti-gaspillage « STOP » ou « OK » à la « PUB » et/ou à la « PRESSE GRATUITE ». Cet auto-collant peut être obtenu gratuitement auprès du Service Info-Environnement de l’IBGE (devenu Bruxelles-Environnement) en téléphonant au 02.775.75.75 ou en adressant un courriel à info@ibgebim.be
  2. Les canettes de boisson en fer ou aluminium vont, bien sûr, dans le sac bleu. Etant donné l’énorme et regrettable gaspillage que représentent les milliers d’entre elles jetées un peu partout sur la voie publique, nous appuyons la proposition, qui a été faite, de prévoir leur caution lors de l’achat. Comme on peut le voir, participer au triage des déchets en vue de leur recyclage demande attention et soins ! La presse et/ou l’IBGE (devenu Bruxelles-Environnement) diffusent régulièrement des avis ou informations à cet égard.

Jacques NIFFLE