Avis des utilisateurs ucclois sur le projet de Plan Bus de la STIB

Analyse de l’ACQU – février 2016

LE NOUVEAU PLAN BUS DE LA STIB

En décembre 2015, nous informions nos lecteurs du nouveau Plan Bus envisagé par la STIB pour 2017-2018 et invitions ceux qui les utilisent à faire part de leurs observations en vue de les communiquer à la STIB, au service Mobilité de la commune d’Uccle ainsi qu’au cabinet du Ministre Smet. Une copie a également été adressée au GUTIB et à IEB.

Les communes devaient remettre leur avis formel pour le 29 février. _
On peut s’attendre à une adoption vers Pâques 2016, et une mise en œuvre étalée jusqu’en 2018, ce plan étant lié aussi à l’acquisition de nouveaux véhicules.

DE NOMBREUSES RÉACTIONS

Suite à cet appel, l’ACQU a reçu, outre de nombreux commentaires verbaux, plus d’une trentaine de réactions écrites. Dans la foulée, un de nos comités membres a même créé un site internet concernant la mobilité dans le sud d’Uccle.

En tout, le nombre de personnes concernées par les réactions comptabilise au moins 2500 personnes vu qu’elles représentent un nombre important d’usagers (comités de quartier, Conseil Consultatif des Locataires du Homborch, Commission de Gestion des Instituts de l’Observatoire, directions d’établissements scolaires, etc…) Notons d’emblée que la très grande majorité des avis ont concerné les lignes 43 et 60.

DES OPINIONS MITIGÉES

De toutes les remarques qui nous ont été communiquées, on peut tirer l’analyse suivante :

  • Toute suppression de tronçons est désapprouvée par les usagers et les riverains. Peu importe que ce soit par déviation ou raccourcissement de lignes.

  • Au contraire, les prolongations de lignes sont plutôt appréciées à condition du moins que ne soit pas modifiée la portion existante de leur itinéraire. Certaines personnes s’inquiètent néanmoins de l’irrégularité que pourrait occasionner la création de (trop) longues lignes.

  • Le renforcement de la desserte au sud de la commune est unanimement apprécié.

  • La nouvelle ligne 74 telle que proposée ne semble pas intéresser les usagers ucclois.

Notons quelques demandes ponctuelles telles que le rétablissement de la desserte de la gare Uccle Stalle par le bus 48, la prolongation de cette même ligne 48 jusqu’à Héros , la création d’une liaison directe entre Uccle centre et l’ULB ou encore entre le site de l’Observatoire et la gare du Midi, la simplification du passage de la ligne 74 entre Decroly et Wagon, une meilleure desserte des hôpitaux.

NÉCESSITÉ DE RECTIFIER LE TIR

Dans les grandes lignes, le nouveau plan bus proposé par la STIB est positif. Du moins dans ses intentions. Toutefois, afin de satisfaire le plus grand nombre, il est nécessaire d’essayer de rectifier le tir : combiner les désidératas tant de la STIB que des usagers au sein d’un nouveau plan bus revu.

Les axes principaux sont les suivants :

  • NE PAS modifier l’itinéraire des LIGNES 60 et 43. Éventuellement les prolonger légèrement si cela s’avérait opportun et réaliste.

  • DESSERVIR LES QUARTIERS SUD DE LA COMMUNE UNIQUEMENT PAR PROLONGATION DE LIGNES (sans modifier leurs trajets actuels). Les possibilités sont les suivantes :

    • Trois lignes possèdent leur terminus à Héros : 38, 75/98, 41. Il s’agit d’en prolonger une pour rejoindre la gare de Linkebeek. Rappelons que la ligne 41 exploitait déjà partiellement cet itinéraire jusque 2007 et que le 38 avait Homborch comme terminus par le passé.

    • La STIB suggère de desservir le Homborch par l’ouest en prolongeant la ligne 41. Mais cette desserte pourrait tout aussi bien être effectuée par une prolongation de la ligne 60. Notons que la future ligne 74, au lieu de rejoindre le Vivier d’Oie, pourrait également trouver son terminus au Homborch.

1 personne a commenté cet article
Laisser un commentaire

12 février 2016