Uccle 2012 - 2018. Vers une mobililté durable ! Thématiques d’interpellation lors du débat du 01 juin 2012.

1. Sécurité des piétons. Assurer la sûreté des piétons est devenu un impératif à Uccle. Force est de constater la dangerosité de certaines voiries vu l’absence de trottoirs ou la largeur insuffisante de ceux-ci (c’est le cas de plusieurs anciens chemins vicinaux et d’antiques chaussées). En outre, certains carrefours sont mal équipés pour la traversée piétonne. Quelles mesures vous semblent devoir être prises pour sécuriser avant tout les piétons ?
2. Le tram 51. La ligne du tram 51 est capitale pour Uccle. Certains des quartiers qu’elle traverse sont par ailleurs en plein développement. Cette ligne est cependant continuellement ralentie sur la totalité de son parcours ucclois. Il ne s’agit pas d’une fatalité. Des solutions pourraient être engagées au niveau communal pour améliorer la vitesse commerciale des véhicules. Pour rappel, l’ACQU a fait des suggestions en ce sens. Deux articles de La Lettre aux Habitants (n° 66 et 67) ont été consacrés à cette question. Ils sont accessibles sur notre site internet via les liens suivants : article 1 et article 2. Qu’en pensez-vous ?
3. Liaisons tram avec le centre-ville. Dans l’hypothèse de l’établissement d’une ligne de métro de Schaerbeek à Albert, passant par le Nord et le Midi, la circulation des trams 3, 4, et 51 serait limitée à la station Albert. De ce fait, Uccle perdra ces 3 liaisons directes vers le centre. Quelles alternatives proposez- vous pour assurer le maintien de lignes de trams rapides, efficaces et directes vers le centre de la ville ?
Quelle est la position de l’ACQU ?
4. Désenclavement du quartier Bourdon-Calevoet. Le quartier Calevoet-Bourdon est en pleine expansion urbaine. La mobilité y sera encore plus problématique si des alternatives à la circulation automobile n’y sont pas engagées. Comment proposez vous de faire efficacement pression auprès des acteurs concernés (STIB, SNCB, RBC, etc.) afin que soient débloqués les budgets nécessaires en vue d’améliorer la situation actuelle tant en matière de l’offre (fréquences, vitesse commerciale et confort des transports publics - STIB et SNCB) que de l’adéquation des infrastructures environnantes (traversée des voies ferrées accessibles aux PMR et cyclistes, espaces de stationnement pour les bus et les trams au pied de la gare, service aux voyageurs, gestion rationnelle du parking, signalétique, aménagement effectif et complet de la rue du Wagon.) ? Quelles sont vos suggestions concrètes à ce propos ?
En savoir plus sur le quartier Bourdon-Calevoet ?
5. Quartiers résidentiels et pression automobile. La circulation automobile est de plus en plus envahissante à Uccle y compris dans les quartiers résidentiels. Les zones 30 n’y sont par ailleurs souvent pas respectées. Quelles mesures suggérez-vous afin d’y remédier ?
6. Itinéraires Cyclistes Régionaux. Comment expliquez-vous qu’Uccle constitue la commune bruxelloise où les Itinéraires cyclistes régionaux ont le plus de mal à être aménagés ? L’ICR 7 était officiellement prévu pour 2012. Que proposez-vous pour accélérer le processus ?
7. Le stationnement. Quelles mesures préconisez-vous pour gérer de manière intelligente la question du stationnement dans les quartiers denses ? Limiter les capacités de stationnement dans tous les projets urbanistiques d’importance situés à proximité des gares et des lignes de tram vous parait-il une nécessité ? Notons par ailleurs que le parking sauvage (sur les trottoirs ou autre) se fait toujours à Uccle quasi en toute impunité. Qu’en pensez-vous ?
8. Réévaluation du PCMU. Plusieurs objectifs communaux du Plan Communal de Mobilité Ucclois (PCMU) n’ont pas été atteints : zones 30 peu efficaces, mises en circulation locale rares, circulation automobile toujours plus envahissante y compris dans les quartiers résidentiels, pas d’Itinéraires Cyclistes Communaux, échec des Plans de Déplacement Scolaire, etc. La mise en œuvre trop partielle de ce plan en est probablement une des causes. Ne convient-il pas de revoir régulièrement ce plan sur base des réalités uccloises et bruxelloises et par des mesures plus volontaristes en faveur des piétons, des cyclistes et des transports collectifs ?