NATURA 2000 : POURQUOI SOUTENIR LE PROJET DE DÉSIGNATION DES SITES DE LA FORET DE SOIGNES ET DE LA VALLÉE DE LA WOLUWE ?

Après lecture du projet d’Arrêté de Désignation, voici quelques appréciations qui méritent selon nous d’être exprimées : la première, soit le soutien de l’arrêté, est la plus importante et devrait être reprise par tous. Les autres points peuvent être développés en fonction de la sensibilité de chacun des participants :

Nous nous réjouissons de l’aboutissement de la procédure des arrêtés de désignation du site Natura 2000. Ces désignations sont attendues depuis longtemps et permettront de mettre en œuvre l’ensemble des objectifs de conservation relatifs aux espèces et habitats sensibles.

Le renforcement d’un maillage vert et bleu interrégional est capital. À ce titre, nous sommes attentif tant à la création d’un couloir écologique efficace entre les 3 Zones Spéciales de Conservation bruxelloises que de leurs interconnexions avec les sites Natura 2000 de la Région flamande et wallonne.

Ceci dit, les objectifs de conservation proposés nous semblent pertinents et bien étayés. Nous approuvons les 28 stations telles qu’identifiées à Bruxelles, Uccle, Watermael-Boitsfort, Auderghem et les 2 Woluwe. Ces zones ne devront pas être réduites dans le futur, plutôt le contraire.

En effet, l’ensemble des parcelles désignées forme une mosaïque d’habitats qui reste fragile : le réseau est morcelé et les superficies sont restreintes même en ce qui concerne le site de la forêt de Soignes. L’origine de cette situation vient de la difficulté qu’il y a en milieu péri-urbain à définir des zones de protection et de conservation de la nature efficiente. La pression sociale et foncière y est généralement très importante. La perte de biodiversité y reste croissante. D’où l’importance d’établir des plans de gestion efficaces et proactifs qui vont dans le sens de la conservation des espèces et des habitats.

Pour conclure, nous insistons sur l’importance des zones lisières et la restauration de celles-ci de manière étagée [1].

RETOUR

[1] Pour qu’une lisière soit intéressante, il est nécessaire qu’elle soit étagée, c’est-à-dire que sa transition soit douce : zone herbeuse, buissons, arbustes puis grands arbres. De nombreuses lisières bruxelloises sont actuellement encore trop abruptes. l’impact des voiries et des clôtures est également néfaste...