Le site Natura 2000 « Zone Spéciale de Conservation I (ZSC1) : La Forêt de Soignes avec lisières et domaines boisés avoisinants et la Vallée de la Woluwe - complexe Forêt de Soignes - Vallée de la Woluwe »

Le site désigné couvre une superficie totale de 2.066 ha. Il est subdivisé en 28 stations Natura 2000 identifiées comme suit :

  • IA.1 Forêt de Soignes
  • IA.2 Bois de la Cambre
  • IA.3 Parc Tournay-Solvay
  • IA.4 Etang de Boitsfort (Etang du Moulin), Berge Ecole Internationale, Domaine Silex
  • IA.5 Plateau de la Foresterie
  • IA.6 Domaine Château Charles Albert
  • IA.7 Domaines Château Solitude et alentours
  • IA.8 Ancien Domaine Huart
  • IA.9 Jardin Massart
  • IA.10 Parc du Bergoje
  • IA.11 Talus des 3 Tilleuls
  • IA.12 Domaine Wittouck
  • IA.13 Domaine d’Ursel
  • IA.14 Stations en bordure du Boulevard du Souverain
  • IB.1 Domaine Royale Belge
  • IB.2 Parc Ten Reuken et Parc Seny
  • IB.3 Etang Floréal
  • IB.4 Domaine Château Sainte-Anne
  • IB.5 Domaine Val Duchesse
  • IB.6 Etangs Mellaerts
  • IB.7 Parc de Woluwe
  • IB.8 Parc Parmentier
  • IB.9 Parc des Sources avec talus Promenade du chemin de fer
  • IB.10 Parc Malou
  • IB.11 Hof-Ter-Musschen
  • IB.12 Domaine Manoir d’Anjou
  • IB.13 Woluwe remis à ciel ouvert
  • IB.14 Friches Woluwe

Les critères scientifiques ayant conduit à cette sélection sont :

  • la présence de la Forêt de Soignes, caractérisée principalement par sa haute futaie de hêtraie acidophile, qui pré- sente aussi des chênaies remarquables et des peuplements mélangés à flore vernale riche, et, dans les vallées, des groupements forestiers alluviaux remarquables ;
  • la présence de la vallée de la Woluwe et de divers vallons tributaires. Cette vallée présente une succession d’étangs, de zones vertes ouvertes et de zones très arborées ou boisées (parcs publics et quelques domaines forestiers privés). La zone de transition avec la Forêt de Soignes constitue un couloir de liaison indispensable entre la vallée et le massif forestier ;
  • la présence de nombreuses zones de transition entre des types d’habitat marécageux souvent naturellement eutrophes et d’autres secs, sablonneux, souvent oligotrophes ;
  • la présence des zones de transition entre des milieux semi-naturels boisées et ouverts ;

L’ensemble du site constitue la colonne vertébrale des zones importantes pour la conservation de la biodiversité en Région de Bruxelles-Capitale. En outre, au-delà de la limite régionale bruxelloise, le site fait également partie du réseau Natura 2000 réparti sur les 3 régions nationales. Au total, le site constitue une zone d’un seul tenant de 5488 ha.

RETOUR

26 octobre 2015