3.3.3. LE CAS DE LA VALLÉE DU LINKEBEEK

Article paru dans la Lettre aux Habitants n°74, décembre 2012.
(Retour à l’article principal)


Dans la vallée du Linkebeek, le comité de quartier « Vallée du Linkebeek », suite à une réunion le 18 octobre 2011 à la maison communale, a demandé que les solutions et améliorations suivantes soient mises en œuvre :

  1. Il convient de sensibiliser les riverains du ruisseau à ne pas y rejeter les produits des tontes, ni à laisser trop près du lit du ruisseau des objets pouvant être emportés lors de crues (bois morts, mobilier,...) ; les communes sont habilitées à adopter des règlementations en ce sens.

  2. En bas de la rue de Linkebeek, il faut remplacer la grille devant le pertuis par un modèle à peigne qui permettra aux riverains de dégager les objets encombrants en attendant une intervention d’un service communal ou régional.

    Après un an de recherche, il apparaît que c’est la province du Brabant Flamand qui est compétente pour changer la grille. _
  3. Le bief, en ce qui concerne les travaux indispensables à y réaliser, relève de la compétence régionale. Bruxelles Environnement y entreprendra les travaux nécessaires au renforcement des berges (méthodes naturelles), donnera les conseils en matière de plantations adéquates, assurera les travaux de rétrécissement ou d’élargissement indispensables. Les travaux sont prévus en 2012.

  4. L’étang de pêche communal, situé rue de Linkenbeek, pourrait servir de bassin d’orage. Le Comité de quartier du Linkebeek réitère sa proposition de reprise de gestion écologique de cet espace communal, avec le soutien de Bruxelles Environnement.

  5. Bruxelles Environnement fait état de l’avancement du projet de prolongation à ciel ouvert du ruisseau sur la plaine du Molensteen pour rejoindre le Geleytsbeek. 150 litres/minute pourraient passer par là et alléger la charge vers le collecteur de Drogenbos. L’étude de faisabilité est en cours. Le Comité de quartier insiste pour une gestion qualitative de cet espace classé zone verte au PRAS : chemin piétonnier traversant, venant de la rue des Trois Rois, espace naturel de rétention d’eau.

  6. La zone protégée "Natura 2000" du Grootdaal (Marais du Moensberg) nécessite une meilleure gestion : re-creusement des mares initiales, accès aisé à partir d’Uccle, proposition de rachat par la Région si possible. Le propriétaire sera contacté par Bruxelles Environnement.