Une ceinture de Plans Particuliers d’Affectation du Sol autour de Bourdon-Calevoet.

Huit PPAS enserrent le noyaux Bourdon-Calevoet. On distingue deux types de PPAS :

- Il y a ceux qui furent créés à une époque où aucun plan de secteur n’existait encore. Ces Plans constituaient donc les seuls possibilités pour l’Administration de cadrer le développement d’un quartier. Cinq des sept PPAS du quartier furent élaborés dans ce contexte. C’est le cas des PPAS correspondant à la création des quartiers du Kriekenput (PPAS n°5 et 5bis, 1953 et 1962), du Wolvenberg (PPAS n° 8 et 8bis, 1955 et 1960) du Molensteen (PPAS n°13, 1959), du Nekersgat (PPAS n°14, 1955 et 1957) et du Melkriek (PPAS 25A, 1962). Ces PPAS ont produit leurs effets d’urbanisation et ne soulèvent aucune remarque particulière.

- Les trois PPAS restants sont d’une autre nature. Le PPAS n°33 (1967) vise à protéger le patrimoine exceptionnel du Papenkasteel et de son parc. Les PPAS n°29 (1963) a été deux fois modifié (29bis et 29ter). Son périmètre comprend certaines zones légalement constructibles mais de nos jours encore vierges. Elles sont pour la plupart boisées à l’excepté notoire d’un terrain agricole. Enfin le dernier PPAS, le n°10bis (1993) est sans doute celui qui nous intéresse le plus. Celui-ci remplace le PPAS n°10 (1955) qui prévoyait l’élargissement de la chaussée St Job à 30 mètres en vue d’en faire un véritable boulevard urbain. En lieu et place de cet élargissement abandonné (+/- 15m), le nouveau PPAS prévoit l’aménagement d’un double alignement d’arbre formant une sorte d’ « allée verte » le long du flanc S-E de la chaussée. Cet aménagement, qui devait marquer cet entrée de ville, n’a cependant jamais vu le jour. Le PPAS 10bis règle également les possibilités de construction à l’intérieur de son périmètre (gabarits, densité, implantations, matériaux, etc.). A l’origine il était prévu d’inclure la Plaine du Bourdon au sein du périmètre. Sur la pointe de la plaine, là où la SLRB projette aujourd’hui la construction de 68 logements, le PPAS en autorisait maximum 15.

Un PPAS n°66 à été récemment initié par la commune. Son périmètre couvre le terrain occupé par l’ancienne entreprise Illochroma ( entre les rues du Château d’Or, du Bourdon, des Bigarreaux et le chemin de fer). Hormis les installations de l’ancienne firme, le périmètre du PPAS englobe également les immeubles qui bordent l’îlot : les maisons de la rue du Bourdon, la Station service Texaco le long de la rue du Château d’Or. Au vu de sa taille, +/- 4Ha, et de ses potentiels, cette zone constitue un des pôle de développement majeur du quartier voire de la commune. Le devenir de son développement reste néanmoins encore très incertain. Le projet de PPAS n’en est pour le moment qu’aux préliminaires. Le Gouvernement Régional va prochainement (automne 2010) désigner le Comité d’Accompagnement chargé de suivre la procédure de réalisation du rapport sur les incidences environnementales.

11 février 2011