Un nouveau comité de quartier pour Calevoet - Bourdon !

Article paru dans la Lettre aux habitants n° 66, décembre 2010.


Situé de part et d’autre de la voie de chemin de fer (ligne 124), le quartier situé entre la gare de Calevoet et la plaine du Bourdon est aujourd’hui la proie d’une quinzaine de gros projets immobiliers combinant logements moyens ou sociaux, maisons de repos, surfaces commerciales, bureaux, ..., le tout représentant environ 1.200 logements sur quelque 14 hectares.

Un quartier sous pression

L’ensemble de ces projets va entraîner une forte densification de cette zone et une réduction substantielle des espaces actuellement en friche (mais ne disposant pas du statut de zone verte) qui caractérisent ce quartier. Certaines constructions sont déjà érigées ou en passe de l’être, tandis que d’autres sont sur le point d’obtenir leur permis d’urbanisme.

Sans rejeter le bien fondé d’une urbanisation et notamment le besoin de nouveaux logements sociaux et moyens, bon nombre d’habitants s’inquiètent des conséquences de la multiplication de ces projets. Une absence de vision globale quant aux conséquences cumulées risque de mettre à mal la qualité de vie autour de la gare de Calevoet et de la plaine du Bourdon.

Fédérons les énergies

Nous souhaitons regrouper les habitants proches de la gare de Calevoet et de la plaine du Bourdon au sein d’un comité de quartier qui poursuit les objectifs suivants :

  • informer les habitants quant aux projets qui sont en cours de discussion dans leur environnement proche,
  • mener de manière collective une réflexion sur le devenir et le développement de notre quartier,
  • proposer une vision durable de notre quartier en vue d’y garantir le bien-être,
  • renforcer la convivialité et une certaine solidarité entre les habitants faisant de l’espace public un lieu d’échange et plus seulement un lieu de passage pour les voitures,
  • peser sur les décisions concernant les vastes projets d’urbanisation de la zone.

Un trait d’union au-dessus du train

Ce comité souhaite s’implanter de part et d’autre de la voie du train qu’il ne faut pas voir comme une frontière ou une coupure, mais plutôt comme un trait d’union, non seulement vers l’ex- térieur (via le train) mais aussi entre les habitants de part et d’autre de la voie. Ceci n’est évidemment possible QUE si des habitants riverains sont prêts à s’engager avec nous dans ce difficile mais indispensable travail.

Nous vous suggérons de lire attentivement les articles qui précèdent car ils concernent notre quartier. Si vous souhaitez en savoir plus et/ou nous rejoindre dans nos actions et réflexions, nous vous invitons à nous contacter et à jeter un coup d’œil sur notre site web (en cours de réalisation).

Si vous nous laissez vos coordonnées, nous serons alors en mesure de vous tenir au courant.

Merci d’avance pour votre aide et votre participation.

Contact : info@calevoet.org