Un meilleur rééquilibrage de l’espace public

Globalement, nos invités s’accordent sur le principe d’assurer un meilleur rééquilibrage de l’espace public en faveur notamment des usagers faibles. L’application de ce principe, qui se retrouve déjà au sein du PCMU, permettrait de répondre aux objectifs définis par le plan IRIS 2, indique ECOLO. Diverses mesures sont citées en vue de faciliter le cheminement des piétons et des cyclistes : la réfection des trottoirs ainsi que leur entretien, la création de nouvelles pistes cyclables (le FDF suggère de créer des pistes cyclables le long des voies ferrées), en priorité là où les contraintes sont minimales (avenue Van Bever, Herinckx..) ; l’uniformisation du mobilier urbain et de la signalétique, le renforcement des plans de déplacements scolaires, la réalisation d’un plan lumière, l’aménagement de parkings vélos, la transcription du plan régional piéton au niveau municipal (proposition du CdH), etc.

L’ACQU a insisté chaque fois sur l’objectif de permettre à tous les habitants, en particulier nos enfants, de se déplacer à pied ou à vélo, sans crainte de se faire renverser par une voiture, en toute sécurité, partout.

Retour vers le sommaire.