Uccle oxy-durable - un quartier durable - Acte III

Article paru dans la Lettre aux habitants n° 66, décembre 2010.


Une étape importante de la vie d’un quartier durable est la constitution du dossier « demande de subsides ».

Il s’agit là, en effet, d’une aide appréciable, d’un montant de 12.500 euros, accordée par le Ministère de l’environnement aux habitants qui font le choix d’aborder la vie de leur quartier sous un jour « agenda 21 ».

Si cette phase est prometteuse, elle fait suite à une période probatoire où les habitants se sont réunis, ont dialogué et mis en commun leur vision de leur quartier durable. « Bruxelles Environnement » les aide dans cette démarche de sensibilisation durant la première moitié de l’année et met à leur disposition des « paniers de services » mêlant l’aide d’un animateur de quartier et la participation aux frais divers (toutes-boîtes, apports d’experts lors des activités de sensibilisation des habitants, etc, etc..).

Ainsi, après de nombreuses réunions actives et conviviales avec les habitants du quartier, les membres du groupe pilote du projet « Uccle Oxy Durable » ont-ils déposé leur formulaire de demande de subsides auprès du Cabinet de la Ministre bruxelloise de l’Environnement, de l’Energie et de la politique de l’Eau.

C’est le point de départ vers la concrétisation de projets choisis en commun :

- Par exemple, le jeudi 28 octobre a eu lieu une réunion d’information sur le « défi énergie », une manière ludique et citoyenne de participer à la réduction de ses consommations d’énergie tout en diminuant sa facture : jusqu’à 400 euros par an.

- Parallèlement, un projet pédagogique sur une meilleure gestion de l’énergie a été développé avec les professeurs et les élèves de l’école Plein Air. Les habitants du quartier seront invités à participer à un audit énergétique simplifié du quartier dans les semaines à venir. Il s’agira de relever les principales sources de déperditions d’énergie issues de leurs habitations.

- Dans un autre domaine, l’aménagement du site de compost collectif de notre quartier, dans le parc de Wolvendael, a permis aux habitants du quartier de prendre conscience de l’importance des actes quotidiens : 30% des poubelles de chaque ménage transformé en terreau fertile. Une porte ouverte y avait été organisée lors de la « Semaine Européenne de la Réduction des Déchets » qui s’est déroulée du 20 au 28 novembre 2010 soutenue par le programme « LIFE » et la Commission Européenne jusqu’en 2011.

- Une brochure va être éditée qui permettra de mettre en valeur tous les aspects du quartier - patrimoine historique, architecture, biodiversité, faune, flore et autres aspects culturels - qu’il est bon de conserver pour les générations futures. La participation du plus grand nombre à l’élaboration de cette brochure est bien sûr souhaitée.

- D’autres projets se mettent en place également : voir notre site pour les paniers bio, par exemple, en partenariat avec le « Pavillon Louis XV » au Parc de Wolvendael.

Il est important de rappeler ici « qu’un quartier durable n’est pas un ghetto écologiste, ni une vitrine technologique, ni encore moins du business à la mode. C’est un morceau de ville intégré à la ville... C’est un quartier dont les habitants et les usagers veulent réduire l’empreinte écolo- gique et dans la vie duquel ils veulent s’impliquer ».

Les habitants essaient tout simplement de « ré-inventer » une ville à vivre, à habiter, à respecter... »

Si le quartier durable dépend principalement des synergies créées par les habitants, certains éléments sont dans les mains des élus de la Commune, comme par exemple :

  • la mobilité durable (et les aménagements nécessaires – transports en commun, vélos etc…)
  • les « espaces partagés » (insécurité pour les usagers non motorisés de manière générale, du fait d’un trafic automobile excessif)
  • le respect de la nature et de la biodiversité
  • la conservation des intérieurs d’îlots (qui, bien que protégés par le PRAS - Plan Régional d’Affectation du Sol - sont souvent altérés par les constructions….)

La vision d’un quartier n’est pas la même que l’on soit habitants, élus ou autres…

Pour cela, le projet « Uccle Oxy Durable » privilégie le long terme car il s’agit de préparer un meilleur environnement pour les générations futures. Les rapports avec les élus se veulent constructifs : grâce aux rencontres multipliées, un dialogue s’installe progressivement. La participation citoyenne doit jouer son rôle. C’est le vœu des habitants des quinze rues et environs qui se sont associés pour aborder le futur sous l’angle de « l’Agenda 21 » et de la notion du « développement durable ».

Tous les habitants du quartier sont invités à participer à cette vision nouvelle du développe- ment durable de leur quartier. Pour cela, un numéro de téléphone : 02.539.01.31 ou une visite sur notre site www.oxy- durable.be

Rappelons que l’ASBL « Oxy 15, mon quartier ma vie » est à l’initiative du projet « Uccle Oxy durable ». Elle regroupe les rues Bernaerts, Château d’Eau, Colonel Chaltin, Coq, Delvaux, Fauvette, Paul Hankar, Klipveld, Moutons, Overhem, Poussins, Repos, Robert Scott, ainsi que les avenues Vanderaey et Van Zuylen. Pour tout renseignement complémentaire - www.oxy15.be - « Asbl Oxy 15, mon quartier, ma vie », 97, rue du Château d’Eau – 1180 Uccle. Tél : 02.374.32.95

Pour le comité pilote,
Patricia GHYOROS
Xavier RETAILLEAU

décembre 2010