Trams : terminus place Vanderkindere - rond-point Churchill

Article paru dans la Lettre aux habitants n° 70, décembre 2011.



Même si la troisième voie place Vanderkindere ne semble plus s’imposer selon certaines informations récentes, l’avis de Pierre Dor (Comité Parc Brugmann) mérite d’être entendu.

Le Plan IRIS 2, Plan régional des déplacements à Bruxelles, a été adopté le 9 septembre 2010 quant au texte et le 9 décembre quant aux cartes explicatives. Son chapitre 2 est intitulé “Rendre les transports publics plus attractifs”. Il insiste particulièrement sur les ruptures de charge qui doivent être évitées autant que possible (p. 30), ainsi que que sur le développement de lignes à haut niveau de service, rapides, régulières, en sites propres, à haute fréquence et bénéficiant de la priorité maximale aux feux lumineux (p. 31).

Les 2 terminus du tram 7, celui existant au rond-point Churchill et celui projeté à la place Vanderkindere, présentent les inconvénients majeurs de la rupture de charge et de ne pas offrir des liaisons directes entre les grands pôles régionaux (gares du Midi et du Nord, ainsi que Centre Ville) au moyen de transports publics le moins possible gênés par la congestion de la circulation.

De plus, au rond-point Churchill, il y a 6 arrêts en quelques dizaines de mètres, trois dans chaque sens, avant, après et au centre du rond-point où seuls les voyageurs en correspondance ont en principe accès mais où des piétons, bravant le signal d’interdiction C 19 et le flot des voitures, traversent la chaussée pour prendre le tram.

Quant à la place Vanderkindere, le terminus imposera la construction d’une troisième voie et compliquera la circulation, déjà dense dans ce carrefour. La meilleure solution me semble être la suppression de la ligne 3, le rétablissement de la ligne 4 dans son trajet initial, du parking Stalle à Esplanade, et la prolongation de la ligne 7 jusqu’à la gare du Nord par le trajet de la ligne 3.

En effet, cette solution :

- 1. Ne nécessite aucun investissement particuier, car elle utilise les voies existantes, sans construction d’une troisième voie et sans abattage de marronniers,

- 2. Elle offre une liaison directe, sans rupture de charge et au moyen d’une ligne à haut niveau de service entre l’avenue Churchill et le Centre Ville,

- 3. Elle ne surcharge pas la circulation des trams entre le Midi et le Nord,

- 4. Elle supprime le risque potentiel d’accident pour les piétons qui veulent prendre le tram au centre du rond-point Churchill,

- 5. Elle n’impose pas une augmentation du trafic, et de ses conséquences, à la place Vanderkindere.

Pierre Dor

décembre 2011