Préservation des talus, des sentiers et des derniers bocages.

Éviter l’élargissement ou le bétonnage des anciens sentiers, souvent bordés de talus riches en espèces végétales et animales. Ceux-ci jouent le rôle de « coulée verte », de couloir de communication. Lors de la rénovation de tels sentiers, veiller à préserver leur biodiversité en évitant tout “bétonnage” ou imperméabilisation inutile, voire nuisible. Lorsque ces sentiers sont privés, aider leurs propriétaires à établir un plan de gestion.

Retour vers le mémorandum.