PASTEUR ET LES PATURINS : LE GRAND RISQUE

Extrait de La Lettre aux Habitants n°77, septembre 2013

Les nombreux hectares du site de l’ancien Institut Pasteur (photo ci-dessus) , ainsi que le site voisin appelé « Les Pâturins » (photo ci-dessous), constituent aujourd’hui un grand morceau de campagne menacé à Uccle.

Au point de vue du paysage le site est magnifique, il représente également un maillon essentiel au sein du réseau écologique Natura 2000 à Uccle, et ceci malgré qu’il n’ait pas été classé. En effet la plus grande partie du domaine est affecté au PRAS en zone d’intérêt public et collectif. On peut donc légalement y construire des écoles, des instituts scientifiques (ce qui est déjà partiellement le cas), voire même du logement social. Avec le 3ème PRAS actuellement à l’étude et qualifié de « PRAS Démographique », on pourra y construire tout type de logement. Ce qui n’est pas innocent puisque l’Etat Belge compte déménager l’Institut de Santé Publique (l’ex- Institut Pasteur) vers le nord de Bruxelles et par la même occasion vendre probablement l’immense terrain au plus offrant.

Si ce scénario a effectivement lieu, on peut s’attendre à ce qu’un nouveau quartier périurbain y voie le jour, les deux quartiers Engeland qui l’enserrent faisant office de précédent.

Le terrain de l’ex- Institut Pasteur est immense, le nombre de logements et donc de voitures associées sera tout aussi immense d’autant plus que, tout comme pour Engeland, le site est en quelque sorte « hors ville ». Une vraie catastrophe écologique et urbaine en perspective...

Retour à l’article de tête : La genèse et l’avenir des espaces verts ucclois : Les enjeux actuels.

1er septembre 2013