Mesures à l’encontre des plantes invasives.

De nombreuses plantes “invasives“ (principalement renouées du Japon et Sakhaline, berce du Caucase, parfois aussi les cerisiers tardifs) sont en extension sur le territoire ucclois. Les mesures préventives et curatives doivent être développées en collaboration avec Bruxelles Environnement.

Nous demandons à la Commune de poursuivre l’information et la sensibilisation du public à cette problématique, de prendre des mesures adéquates pour éviter la propagation, d’inciter par diverses mesures les particuliers à intervenir à leur niveau.

Il s’agit aussi de poursuivre les actions d’arrachage (deux à trois passages annuels, par exemple en collaboration avec des associations ou mouvements de jeunesse), et avant tout de procéder à l’entretien des différents sentiers et espaces publics envahis.

Les services des plantations doivent s’impliquer davantage dans cette problématique qu’ils semblent sous-estimer, transportant parfois des terres contaminées pour la création de parterres publics et diffusant de la sorte les renouées.

Par exemple, les terrains communaux autour du service des plantations qui devraient être les premiers à faire l’objet d’une gestion dans ce sens.

Retour vers le mémorandum.