Les potagers du plateau avijl.

Article paru dans La Lettre aux Habitants n°84, juin 2015

Les potagers du Plateau Avijl sont célèbres à Uccle. Ils sont le témoin vivant de l’histoire maraîchère du site qui remonte au XVe siècle. Comme par le passé, le troc et l’échange y occupent une place importante. C’est dans cet esprit qu’il y règne une activité pédagogique spontanée entre cultivateurs mais également tournée vers les visiteurs, les promeneurs.

Mais si les potagers du plateau Avijl sont célèbres, c’est également grâce au cadre dans lequel ils s’inscrivent. La variété, la beauté et le dégagement des paysages, qui surplombent les vallées uccloises, font de ce site un ensemble particulièrement attractif et surprenant au milieu d’Uccle. Tout comme au Kauwberg voisin, on s’y croirait non pas dans un parc urbain mais en pleine campagne : de grandes prairies ponctuées ci et là de quelques grands arbres et encadrées de beaux massifs boisés. L’ensemble est par ailleurs marqué d’un certain caractère historique du fait de la présence de vestiges tels que l’ancien Chemin Vicinal Avijl, l’ancienne Sablière ou encore le vieux mur d’enceinte classé le long de la rue de Wansijn.

L’interaction entre les potagers et le paysage est très intime puisque c’est grâce aux bordures d’arbres qui encadrent les parcelles potagères qu’est apparu l’aspect bocager d’une grande portion du site. Son intérêt est également écologique : on y repère quelques espèces rares tels que la renoncule bulbeuse ou le « ch’avijl », chat semi-sauvage dont la reproduction est contrôlée.

Les cultivateurs et leurs amis assurent seuls le nettoyage et l’entretien du site. Aucun cultivateur actif « implanté » ne souhaite de changement quant à la spécificité du lieu ou des activités qui s’y déroulent, mais au contraire désire maintenir le caractère spontané et la relative autogestion actuelle même si, avec le temps, de nouvelles contraintes « positives » sont apparues : souci écologique (suppression de produits toxiques , préservation d’insectes, essais de permaculture, etc.), intérêt pour la biodiversité (protection d’espèces flore et faune), souci esthétique (produits naturels au lieu du plastique, décoration, etc.), recherche de traitements adéquats des arbres et arbustes, etc.

Le Plateau Avijl est un lieu particulier, où la vie de la nature peut être enseignée sous beaucoup de ses aspects plus ou moins sauvages .

Potager sur le Plateau Avijl (Photo ACQU juin 2013)

Retour vers :Jardins & potagers : QUELQUES EXEMPLES UCCLOIS

1er juin 2015