Le renard n’est pas seul à profiter de nos poubelles

http://www.ententeragezoonoses.com/ PageEchino07.htm

Nos poubelles sont attractives pour tous les animaux qui se nourrissent de charognes. Le renard n’est qu’un parmi eux. A Uccle il arrive parfois qu’un chat attiré par l’odeur des os de poulets, par exemple, troue un sac pour s’en régaler. Passe un chien par-là, il profitera de l’aubaine. Cependant, plus que nos animaux de compagnie, ce sont surtout les corvidés, pies et corneilles qui perforent les sacs à coups de bec avant d’y plonger la tête. Ces mêmes oiseaux s’attaquent parfois aux poubelles publiques lorsque des restes de viande y ont été jetés.

Il faut se rappeler que dans nos régions, ces oiseaux remplissent le rôle des vautours, très utiles pour nettoyer les dépouilles des victimes de la circulation automobile, évitant ainsi la propagation des maladies et les odeurs putrides.

Contrairement aux précédents, le renard, omnivore, valorise mieux encore le contenu de nos poubelles. Face à la richesse de nos sacs poubelles le renard emporte parfois ce trésor avec lui quitte à l’abandonner parfois au milieu d’une rue, à moitié éventré, lorsque nous venons le déranger.

Et pourtant nous pouvons éviter que nos rues soient jonchées de déchets les jours du passage des éboueurs. Il existe différentes solutions pour protéger nos poubelles des becs, griffes et autres dents. La plus simple pour les lève - tôt est de sortir son sac le matin même, peu avant le passage du camion.

Une deuxième solution est de placer son sac en hauteur, suspendu et hors d’atteinte de nos amies les bêtes à 2 ou 4 pattes. La troisième solution est de le placer dans un dispositif de protection : poubelle, grillage, bacs spécialement destinés à cet effet. http://www.quadeursdusudouest.fr/forum/ photos/topic3948.html

Espérons que ces quelques idées rendront nos rues un peu plus propres…

Retour vers l’article principal