La Cityvision - Introduction

Avril 2009 : « le nouveau métro fait bouger Bruxelles » ; tel est le slogan de la STIB, qui présente son projet de METROVISION : extension du réseau de métro, renforcement de quelques lignes fortes, ainsi que de nombreuses lignes de rabattement vers celles-ci. La STIB semble voir dans l’extension du réseau de métro , en particulier vers Uccle, « la » solution qui permettra de résoudre les problèmes actuels de mobilité. Tout ceci nécessite des chantiers énormes, est extrêmement coûteux, va prendre beaucoup de temps.

Bien plus, ce projet va inévitablement provoquer un accroissement des correspondances et des temps de parcours. Sans compter qu’il est limité à certains quartiers et ne freinera pas pour autant la circulation automobile (il n’est pas question d’être « contre » la voiture pour le principe, mais il faut réaliser qu’enterrer les transports en commun revient en pratique à faciliter et augmenter la circulation des voitures en surface, avec les conséquences que nous ne connaissons que trop).

En réaction, plusieurs associations urbaines , dont l’ACQU, soutiennent le projet CITYVISION, dont l’objectif est de proposer une vision alternative, axée sur l’utilisation de 24 lignes ferrées de tram et métro existantes, permettant ainsi de réorganiser et remailler l’ensemble du réseau régional bruxellois, d’augmenter le nombre de liaisons directes et donc d’éviter les correspondances et temps de parcours, cela pour un coût moindre et dans des délais plus rapides.

Nous pensons que c’est un projet qui a le mérite de s’inscrire dans une vision cohérente et intégrée de la mobilité urbaine et qui aura aussi pour avantage de réduire le trafic automobile avec son lot d’encombrement et de pollution ; un projet qui s’inscrit dans le fil logique des analyses et propositions émises précédemment par l’ACQU.

Ce projet n’est évidemment pas à considérer comme définitif ; il est soumis à la critique ; pour Uccle en particulier, il y a moyen de le compléter. C’est ce que va faire le groupe de travail « Mobilité » de notre association, toujours en collaboration avec les autres associations qui sont à l’origine du projet, avec pour objectif de promouvoir un ensemble d’options qui concernent spécifiquement notre commune d’Uccle. Nous vous informerons via ce site internet et “Lettre aux habitants”, de l’évolution conceptuelle et pratique de nos réflexions.

En attendant, nous aimerions que vous lisiez le résumé du projet CITYVISION et que vous nous communiquiez vos commentaires par courrier ou (et de préférence) à notre adresse acqu.asbl@gmail.com

25 décembre 2009