Sur la trace des terrains dévolus aux projets de grande voirie : LE PARC FOND’ROY

Article paru dans La Lettre aux Habitants n°77, septembre 2013

L’empreinte du périphérique à cet endroit aurait détruit son caractère rural ainsi que l’ancienne ferme du parc. Cet espace a heureusement été racheté par la Région bruxelloise qui en a fait un parc régional et un espace de découverte de la nature et de la vie rurale. Suite à l’abandon du projet autoroutier fut créée l’avenue d’Andrimont.

vers l’article suivant : Le bois de Verrewinkel
retour article de tête

1er septembre 2013