LA RÉSERVE NATURELLE ÉDUCATIVE DE LA HAUTE ÉCOLE DE BRUXELLES

Article paru dans La Lettre aux Habitants n°84, juin 2015

La Haute Ecole de Bruxelles forme des instituteurs, des régents et des éducateurs spécialisés. Depuis 1999, elle a fondé (à l’initiative de Mmes Minte, Sulten et Thiry) une « réserve naturelle éducative », avec des aménagements divers tels que mare, prairie fleurie, haie diversifiée, jardin didactique et rucher didactique.

Toute une équipe pédagogique, autour de Stéphanie Iserbyt, docteur maître-assistant en biologie, enseigne les matières liées au respect de la nature, à l’environnement, à la biodiversité, à l’inter-culturalité et ceci à l’attention des étudiants (futurs instituteurs et institutrices dans le préscolaire, le primaire et le secondaire) qui, à leur tour, transmettront ces valeurs aux jeunes générations.

Des projets pratiques sont entrepris dans ce sens en partant de matières et de sujets très concrets tels que « les feuillus », « les légumes », « de la fleur au fruit », « de la graine à la plantule », etc.

L’objectif poursuivi par la "réserve naturelle" part du principe pédagogique que la nature est un lieu idéal d’apprentissage, que la rencontre de l’enfant avec la nature et plus particulièrement avec le vivant est indispensable au développement de sa personnalité, de son langage, de sa responsabilisation : "Les sensations que l’enfant peut retirer d’un milieu lui permettent de se l’approprier, lui donner le désir de mieux le connaître, de s’interroger. Les odeurs, les sensations du toucher, les choses vues sont les éléments premiers d’une réelle prise de conscience du monde qui l’entoure. (Pédagogie et environnement, Retz)". Le site est régulièrement visité par des groupes scolaires depuis la maternelle jusqu’à l’enseignement supérieur.

Retour vers : Jardins & potagers : QUELQUES EXEMPLES UCCLOIS

1er juin 2015