Editorial (lettre n°66)

Article paru dans la Lettre aux habitants n° 66, décembre 2010.


Un événement important a récemment mobilisé notre association : l’organisation d’un concours photographique intitulé « La Pierre à livre ouvert », s’adressant à tous ( élèves , comités de quartier, amoureux de notre patrimoine ucclois, etc...) Ce concours a connu un succès considérable.

Nous ne pouvons évidemment passer sous silence l’engagement de notre ami Georges Michel qui s’est beaucoup investi dans cette belle aventure en contactant notamment des écoles et des spécialistes en la matière. Cet appel a permis de regrouper près de 500 photos. Afin de préciser la finalité de cette remarquable aventure, nous reprenons deux paragraphes de l’introduction de Georges Michel : « La photographie permet tout à la fois de fixer un moment, de figer un mouvement ou de donner à un paysage, à un lieu ou à un objet, au gré de la lumière et de l’œil du photographe, une réalité propre. Cette fonction multiple, a permis, grâce à la participation d’une centaine d’amoureux du patrimoine, de regrouper une diversité étonnante de points de vue, qui illustrent les richesses de la commune d’Uccle ».

Une exposition des principales photographies a été organisée dans le superbe Auditorium de la société Conservart (985 ch. d’Alsemberg). Nous ne pouvons que remercier vivement Jean-Claude et Corinne Echement d’avoir gracieusement mis leurs locaux à notre disposition.

Une magnifique brochure en couleurs a même été publiée grâce au sponsoring de Herpain Entreprises et Herpain Urbis que nous remercions chaleureusement. Elle est disponible en s’adressant à acqu.asbl@ gmail.com

Signalons enfin que le jury a désigné comme lauréats : Dominique Keymolen, Françoise Guisgand, Juliette De Salle, Pierre Starquit et Hélène Roelandts. Nous les félicitons !

Un autre événement important fut notre participation à la journée sans voitures du 19 septembre dernier. L’ACQU édita à cette occasion une brochure « Uccle Urba - Vélo » dont l’objectif est de décrire un itinéraire cycliste privilégiant cette fois un parcours urbain (en 2008, l’ACQU a publié une brochure « Uccle Natura Vélo » décrivant un circuit vélo à la découverte des espaces verts et des sites Natura 2000). Le nouveau circuit démarre et aboutit place Saint-Job. Le trajet proposé passe par l’Observatoire et, via l’avenue Houzeau et la rue Groeselenberg, permet d’atteindre le nord de la commune, notamment le Parc Brugmann, le Rond-Point Churchill, l’avenue Montjoie, la Forêt de Soignes. Tous les sites traversés font l’objet d’une description géographique et historique qui constitue le contenu principal de cette brochure. Comme nous le signalions dans l’introduction, « La finalité de cet itinéraire qui comprend 6 sections cartographiées est de révéler aux habitants la richesse et la beauté de notre environnement urbain ».

Terminons en faisant référence à un travail exemplaire d’habitants du quartier Calevoet-Bourdon qui a débouché sur la publication d’un livret de 32 p. intitulé « Calevoet Bourdon – Un quartier sous pression », dont nous reproduisons le préambule : « C’est en juin 2009, à l’initiative du Gemeeschapcentrum Candelaershuys, qu’a eu lieu la première réunion concernant l’avenir du quartier Bourdon/ Calevoet. La présence massive des habitants a démontré l’intérêt mais également la crainte que suscite le devenir incertain de ce quartier. Suite à cette réunion, il a été décidé, par plusieurs habitants, d’engager une réflexion globale sur l’avenir urbanistique des lieux. Au vu de l’investissement nécessaire et de la complexité de la matière, les riverains, pour ce faire, ont fait appel à l’assistance de l’Association de Comités de Quartier Ucclois (ACQU) et d’Inter-Environnement Bruxelles (IEB). »

Durant une grosse année, le travail a été conduit de manière déterminante par un groupe d’habitants. Chacun y collaborant selon ses disponibilités, ses expériences, ses compétences et ses sensibilités. Le travail s’est basé sur 2 types de démarches complémentaires : d’une part une prospection sur le terrain (sous forme de marches exploratoires notamment) et d’autre part un travail de réflexion et documentaire basé sur ce diagnostic de terrain. Les pouvoirs publics (tant régionaux que communaux), certains promoteurs, des commerçants, l’une ou l’autre entreprise locale ont également été concertés. L’élaboration de la présente publication a été conduite par un « comité de rédaction » constitué d’habitants. ..... ».

Nous remercions chaleureusement tous les acteurs de cette expérience de quartier pour leur remarquable engagement citoyen.

Bernard JOURET et
Denys RYELANDT