EN PRATIQUE, QUE FAIRE ?

Se protéger contre les effets des micro-ondes fait partie de la lutte générale contre les rayonnements électromagnétiques générés par les technologies inhérentes à notre société. La liste de conseils que nous donnons ici n’est certainement pas complète et chacun pourra rechercher dans d’autres publications ou auprès de spécialistes ce qui convient le mieux à son cas particulier.

Comment se protéger des antennes de téléphonie mobile ?  [1]

  • Lorsqu’une enquête publique est ouverte concernant l’installation d’une antenne dans son environnement, il est souhaitable de manifester individuellement ou collectivement son désaccord. Il est plus facile d’empêcher une antenne de s’installer que de faire supprimer une antenne déjà installée.
  • Il faut éviter de mettre dans les pièces à vivre de grandes surfaces métalliques, de grands miroirs et des structures métalliques trop volumineuses sur lesquelles se réfléchissent les micro-ondes, augmentant ainsi la densité du champ électromagnétique.
  • Toute structure métallique devrait être reliée à la terre. Il vaut mieux placer son fauteuil et son lit à distance des fenêtres. Les valeurs de champ dues aux micro-ondes extérieures augmentent nettement lorsqu’on s’approche des fenêtres car les vitres et même les doubles vitrages protègent moins bien des micro-ondes que les murs.
  • Des lits à armature en bois sont préférables à des lits à armature métallique. Une bonne installation électrique avec câbles blindés et mise à la terre peut faire diminuer la valeur des champs électromagnétiques des micro-ondes à l’intérieur de l’habitation. Les micro-ondes sont en effet aussi véhiculées par les câbles électriques qui entrent dans la maison. Une bonne prise de terre permet aux courants parasites d’aller à la terre.
  • Porter des vêtements et sous-vêtements confectionnés avec des fibres naturelles (laine, coton, soie, lin, chanvre...) est souhaitable afin d’éviter une accumulation d’électricité statique sur le corps.
  • Des doubles vitrages protègent mieux des micro-ondes que des vitrages simples. Des doubles vitrages avec un film métallique ainsi que des volets et stores métalliques peuvent être une protection contre un rayonnement extérieur de micro-ondes, celui-ci se réfléchissant en grande partie sur ces surfaces. Mais si des micro-ondes entrent dans la maison par d’autres endroits que par les fenêtres et les portes, par exemple si elles entrent en traversant la toiture ou des murs minces, elles peuvent venir se réfléchir sur la surface interne de ces vitrages ou de ces volets et stores et augmenter le champ électromagnétique à l’intérieur de l’habitation. De même s’il y a dans la maison des sources de micro-ondes, celles-ci peuvent venir se réfléchir sur la surface interne de ces vitrages ou de ces volets et stores et augmenter le champ électromagnétique à l’intérieur de l’habitation. Le bénéfice de ces vitrages comprenant un film métallique ou de ces volets et stores métalliques doit être examiné au cas par cas.
  • Interposer entre l’antenne et son habitation des rideaux végétaux, arbres ou buissons, qui absorberont en partie les micro-ondes, est une très bonne chose.
  • Enduire d’une ou de plusieurs couches d’argile les murs intérieurs de la maison est une mesure de protection réelle. Une couche d’argile de 3 cm d’épaisseur réduit la densité de puissance d’un champ électromagnétique de micro-ondes.
  • Des firmes spécialisées dans la protection contre les micro-ondes proposent des rideaux, des couvertures, des tapis muraux ou de sol qui atténuent les micro-ondes. L’efficacité de ces systèmes dépend de nombreux facteurs [2].
  • Il existe aussi sur le marché des appareils ou gadgets que l’on peut mettre dans sa maison ou sur le site d’antennes et qui auraient la propriété d’enlever le côté « délétére » du rayonnement des micro-ondes. Ces appareils et gadgets méritent une étude approfondie [3] [4].

Comme chaque cas est particulier il n’existe pas de solution standard pour se protéger des antennes de la téléphonie mobile. Lors du choix d’une habitation il est bon de faire attention aux points suivants :

  • Si cela est possible, il faut choisir un lieu d’habitation éloigné de sites d’implantation d’antennes.
  • Une habitation qui n’est pas située dans l’axe d’une antenne est certainement préférable à une habitation située dans l’axe d’une antenne.
  • Il vaut mieux ne pas habiter un appartement qui se trouve juste à hauteur d’une antenne et il est préférable d’éviter les immeubles qui ont une antenne sur leur toit.
  • Une maison aux murs épais et pourvue de bonnes caves est un meilleur choix qu’une maison aux murs minces et dépourvues de caves. Les murs font en partie écran aux micro-ondes qui, en les traversant, perdent de leur énergie. La terre fait également écran aux micro-ondes, ce qui a pour conséquence que, dans une cave, la densité de puissance mesurée est nettement moindre que celle mesurée au rez-de-chaussée ou aux étages. La cave peut donc être un lieu-refuge.

[1] Extrait de Jean PILETTE, "Antennes de téléphonie mobile, technologies sans fil et santé", Belgique, 2008, pp. 46-47.

[2] AARONIA http://www.electrosmog.de

[3] ALPHYSIS. Biophysical Systems, Oscillateurs magnétiques de compensation (CMO) http://www.alphysis.com

[4] Site PROSEANTEL http://www.prosantel.net