CRÉATION D’UNE « RUE AUX JEUX » DANS LE QUARTIER OXY 15 - UNE PREMIÈRE À UCCLE

Article paru dans la Lettre aux Habitants n°72, juin 2012.

L’asbl « OXY 15 mon quartier, ma vie » est à l’initiative du projet « Uccle Oxy durable ». Elle regroupe les rues Bernaerts, Château d’Eau, Colonel Chaltin, Coq, Fauvette, Paul Hankar, Klipveld, Moutons, Poussins, Repos, Robert Scott, Van Zuylen, ainsi que les avenues Delvaux, Overhem et Vanderaey et environs.

Pour tout renseignement complémentaire : www.oxy15.be et www.oxy-durable.be

Rue réservée aux jeux.

A l’initiative de quelques habitants du quartier OXY 15, dont Julie Coppens, Gaby Gentenaar et Ivan Knipping en particulier, la Commune d’Uccle a décidé d’octroyer le statut de « rue aux jeux » au tronçon de la rue du Coq situé entre la Chaussée d’Alsemberg et la rue desMoutons, ainsi qu’à la rue des Poussins.

Chaque premier dimanche du mois, cette rue sera fermée à la circulation de 14 heures à 17 heures. C’est une première étape vers une meilleure utilisation de l‘espace public en faveur des habitants, des enfants et des personnes âgées.

Nous rappelons, ci-après quelques principes relatifs à la « rue aux jeux ».


LE CADRE JURIDIQUE

La « rue réservée au jeu » est une disposition définie dans le code de la route. Elle détermine les conditions et les règles à respecter. Il s’agit de l’Arrêté royal du 1er décembre 1975 portant règlement général sur la police de la circulation routière et de l’usage de la voie publique, article 22septies du code du gestionnaire de voirie, art 9.2 bis.


QU’EST-CE QU’UNE RUE AUX JEUX ?

Il s’agit d’une rue fermée temporairement (certains jours et heures bien précises) à la circulation motorisée, où les enfants peuvent jouer librement sur toute la largeur de la rue. Seuls les conducteurs des véhicules à moteur habitant dans la rue ou dont le garage se trouve dans ladite rue, ont accès aux rues réservées au jeu.

Les conducteurs qui circulent dans les rues réservées au jeu doivent le faire à l’allure du pas ; ils doivent céder le passage aux piétons qui jouent, leur céder la priorité et au besoin s’arrêter. Les cyclistes doivent descendre de leur bicyclette si nécessaire. Les conducteurs ne peuvent pas mettre en danger les piétons qui jouent ni les gêner. Ils doivent en outre redoubler de prudence en présence d’enfants.

Pendant les heures où la voie publique est signalée comme rue réservée au jeu, une infrastructure de jeux peut y être installée à condition de ne pas empêcher le passage des conducteurs autorisés à y circuler ainsi que des véhicules prioritaires.

La voie publique que l’on veut aménager en rue réservée au jeu doit être fermée temporairement chaque fois pendant les mêmes heures.

Des barrières doivent être placées en suffisance afin de délimiter clairement la rue réservée au jeu. Sur les barrières un signal C3 et le panneau additionnel «  rue réservée au jeu » sont fixés fermement. Les heures pendant lesquelles la rue est instaurée comme rue réservée au jeu sont indiquées sur le panneau additionnel.


A QUELLE CONDITION UNE RUE PEUT-ELLE DEVENIR UNE RUE RÉSERVÉE AU JEU ?

N’importe quelle rue ne peut pas être bloquée temporairement à la circulation. Pour la réserver temporairement au jeu, la rue doit :

  • se trouver à un endroit où la vitesse est limitée à 50 km/h .
  • se trouver dans une rue ou un quartier à vocation prédominante d’habitation, sans circulation de transit
  • se trouver dans une rue qui n’est pas empruntée par un service régulier de transport en commun. La majorité des riverains doit y être favorable afin de s’assurer de sa bonne mise en oeuvre.

QUELS SONT LES AVANTAGES D’UNE RUE RÉSERVÉE AU JEU

La rue réservée aux jeux offre un espace supplémentaire pour permettre aux enfants et aux adultes de se rencontrer et de jouer. Elle répond à un réel besoin en ville. Jouer à l’extérieur est meilleur pour la santé et pour le développement des enfants. Ils apprennent à connaître de nouveaux amis, développent leur créativité et peuvent expérimenter d’autres jeux qu’à l’intérieur. La rue leur offre une nouvelle perspective de jeu. Par ailleurs, les enfants créent des liens entre les habitants et stimulent la vie de quartier.

Les personnes plus âgées y trouvent également de nombreux avantages. Elles ont souvent les mêmes souhaits que les plus jeunes, à savoir : une rue tranquille, une circulation en toute sécurité, un espace pour se rencontrer...

Bien que leurs intérêts soient parfois présentés comme contradictoire, il apparaît souvent que les uns et les autres aient autant davantage dans la mise en place d’une rue réservée au jeu. La rue appartient à ses habitants, pas seulement aux automobilistes, elle a une fonction de séjour et pas uniquement de circulation. Ces moments où la rue est réservée au jeu le rappellent. Cette fonction de séjour améliore la qualité de vie en ville : elle permet la rencontre entre voisins, elle apprend le respect de chacun, elle donne la possibilité de s’ancrer dans un quartier, de créer du lien social.

Pour en savoir plus : voyez le site www.ieb.be

Nous remercions vivement la Commune pour avoir donné son feu vert à la création de cette « rue aux jeux » dans ce quartier. Nous espérons que d’autres rues suivront cet exemple et que la Commune sera toujours à l’écoute des habitants, nombreux à souhaiter une meilleure qualité de vie dans leur quartier.

Xavier Retailleau Administrateur

31 octobre 2012