Billet d’humeur

Article paru dans la Lettre aux habitants n° 64, juin 2010.


Lundi 29 mars : Le Wolvendael, toutes-boites bien connu, n° 558, 54ème année (il existe toujours !) tombe dans ma boite aux lettres, comme dans celle de tous les Ucclois.

94 pages, et comme d’habitude, la gazette regorge de publicités pour tout et rien.

Bien sûr, les annonces de tout ce qui peut se voir et s’entendre au Centre Culturel d’Uccle, mais rien sur les autres activités culturelles, sociales qui se déroulent à Uccle, pourtant multiples et variées. Certes, des informations communales, qui peuvent avoir leur intérêt ; nos élus communaux, tous sexes et partis confondus, ont réussi à caser 26 fois leur photo.

Quant à ce qui fait l’objet de nos préoccupations (je vise notre Lettre aux Habitants - urbanisme, environnement, mobilité, qualité de la vie -), pas grand chose à se mettre sous la dent.

Ah oui, quand même, 3 pages sur la mobilité : une carte, fort bien faite, sur les nombreuses zones 30 de la commune, et qui concernent actuellement 40 % des voiries communales, et ... 2 pages sur la présentation d’un monstre de l’(im)mobilité, le « Range Roover TDV8 », qui coûte la bagatelle de 87,200 € (c’est le prix de base) , et consomme « moins de 12 litres aux 100 ». La rubrique en question, qui s‘invite à chaque numéro, s’intitule « un volant entre les poings » : un titre tout ce qu’il y a de plus paisible et pacifique…

Et si on remplaçait cette rubrique, qui est à l’opposé de nos préoccupations uccloises et urbaines par une autre, plus en accord avec nos préoccupations, que l’on intitulerait par exemple « un abonnement STIB dans la poche, un vélo pour circuler » ?

Lundi 3 mai : dernier numéro du Wolvendael, rien de bien neuf à lire : publicités, infos communales, activités passées et à venir du Centre Culturel ; 44 photos avec nos élus communaux. Côté environnement, mobilité, cadre de vie : rien. Voyons, tout va bien à Uccle, y aurait-il donc un souci...? Pour ce qui est de l’(im)mobilité, il y a un léger mieux : présentation d’un véhicule 4X4, ne coûtant « que » 31,900 €, consommation non mentionnée.

C’est bien dommage tout cela : une revue communale, diffusée chaque mois à tous les habitants, et presque rien à dire sur ce qui constitue en 2010 les préoccupations quotidiennes des Ucclois : urbanisme, mobilité, protection de la nature et de l’environnement, qualité du cadre de vie, développement durable, pollutions ; et tout ce que l’on peut entreprendre, individuellement et collectivement, pour y remédier.

Pas d’hésitation, le périodique que vous avez entre les mains, numéro 64 ( il existe toujours !) est d’un niveau nettement supérieur !

François GLORIE

juin 2010