Quand l’autorite publique bafoue les règles d’urbanisme … Et le droit des citoyens de réagir à temps

Article paru dans La Lettre aux Habitants n°81, septembre 2014

Avenue Paul Stroobant, la construction de 4 pavillons scolaires a commencé le 21 août … et l’enquête publique pour obtenir le permis d’urbanisme a débuté le 25 août !!! La réception des travaux a eu lieu le 28 août. Puis la Commission de Concertation, s’est tenue le 18 septembre.

Notre propos n’est pas de critiquer le projet immobilier, mais bien de nous insurger contre une violation flagrante des règles urbanistiques élémentaires, en l’espèce le CoBAT. Le plus révoltant, c’est que la violation est le fait d’une autorité publique, la Fédération Wallonie – Bruxelles qui a pour mission l’éducation et se propose d’organiser des cours de civisme !

Cette dernière a beau invoquer un « défaut » de procédure de l’administration qui aurait dû faire procéder à l’enquête publique en mai, elle n’en a pas moins bafoué des règles officielles.

De plus, l’autorité administrative compétente ne pouvait pas prétendre ignorer cette construction importante : le 21 août, dès 5 heures du matin, une force de police importante était sur place pour canaliser les convois exceptionnels… et faire évacuer les véhicules stationnés, alors qu’un chantier ne peut débuter qu’à 7 heures.

A l’heure où ces lignes paraîtront, il y a tout lieu de croire que le permis aura été délivré « a posteriori » et que l’opinion des citoyens aura été écoutée avec un air contrit. Ce mépris des règles de droit par l’autorité publique constitue un précédent inquiétant et un très mauvais exemple ! C’est ce qui nous incite à dénoncer les faits…et à réclamer fermement que nos autorités à tous les niveaux respectent le droit, nos droits.

1er septembre 2014